Evaluations nationales CM2 : consigne syndicale unitaire

mardi 13 janvier 2009
par  snu31
popularité : 2%



Evaluations nationales CM2

SNUipp-FSU /SE-UNSA/ Sgen-CFDT / Snudi FO/ CGT éduc’action

Dans un document d’orientation de 2007, le ministre de l’Éducation nationale annonçait la mise en place d’évaluations devant permettre aux professeurs des écoles d’avoir « le temps nécessaire pour organiser leur enseignement. Leurs constats seront rendus publics et permettront d’apprécier l’évolution de la réussite du système éducatif. » Ces évaluations CM2 devraient se dérouler dans la semaine du 19 au 23 janvier, et porteront sur les contenus des nouveaux programmes, mis en œuvre seulement à la rentrée 2008.
En quoi des évaluations à cette période de l’année, 6 mois avant le terme du cycle des approfondissements et portant sur des points du programme dont certains n’ont pas encore été vus consolideraient-elles les apprentissages ? En quoi la publication des résultats des écoles aux niveaux départemental et national contribuerait-elle à compléter les apprentissages ? Quel IEN nous conseillerait d’évaluer en janvier les notions programmées pour fin mai ? Comment réagirait-il s’il nous voyait le faire un jour d’inspection ? La démarche est-elle plus censée parce qu’elle est dictée par le ministère ? Par les contenus qu’elles prétendent évaluer, par le moment où elles sont programmées dans le cycle, ces évaluations seront inopérantes au plan pédagogique et s’apparentent davantage à une restauration de l’examen d’entrée en 6e. Loin de l’évaluation diagnostique de début de cycle dont relevaient les évaluations CE2 - 6e qu’elle est censée remplacer, c’est une véritable évaluation sanction que le ministère souhaite organiser et qui, mise en relation avec le contenu des nouveaux livrets de compétences, conduit plus à classer les écoles, qu’à mesurer la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences. Ni les élèves, ni les familles ni le service public dans son ensemble n’ont à gagner à ce qu’apparaissent des palmarès départementaux des écoles. Bien au contraire, c’est de coopération et non de mise en concurrence que les élèves et l’École ont besoin.
C’est pourquoi le SNUipp-FSU, le Se UNSA, le Sgen-CFDT, le Snudi FO, la CGT éduc’action demandent à Xavier Darcos d’abandonner la mise en place de ces évaluations, de faire enfin confiance aux compétences et à la professionnalité des enseignants et d’engager des discussions sur la place et le rôle des différentes formes d’évaluations dans notre système éducatif.

C’est aussi la raison pour laquelle nous demandons aux collègues concernés de Haute-Garonne :

  • de ne pas évaluer les items correspondant à des connaissances et compétences non travaillées par ses élèves.
  • de ne pas transmettre aux parents d’élèves les résultats globaux de l’école, afin d’éviter de favoriser en quoi que ce soit une mise en concurrence des écoles.
    Nous mettons tout en oeuvre pour obtenir une consigne unitaire nationale. C’est le sens de nos interventions dans le cadre de nos instances nationales. Cela permettrait une réaction beaucoup plus forte de toute la profession face à la volonté ministerielle de mise en concurrence des écoles.

Mode opératoire :
L’enseignant choisit de coder A (élève absent) ou de ne pas compléter tous les item évaluant les compétences non travaillées (c’est donc un choix délibéré basé sur des convictions pédagogiques). Etant donné qu’un élève ayant au moins un codage A ne sera pas comptabilisé dans les scores moyens, dans ce cas aucun élève de la classe ne sera comptabilisé dans ces scores (départementaux, nationaux…)
De façon plus générale, si un codage comporte sur chaque ligne d’élève au moins un A ou des champs non renseignés, les résultats de la classe ne pourront être comptabilisés.
Pour l’envoi global des résultats à l’IEN (école de moins de 10 CM2) ou au ministère par le directeur : si l’envoi est fait dans les dernières heures autorisées (le 4 février après midi), l’administration ne pourra vous demander de corriger les codages A ou l’absence d’items enregistrés.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.