Déclaration liminaire du SNUipp FSU 31 Comité Technique Spécial de la Haute Garonne

vendredi 7 septembre 2012
par  snu31
popularité : 3%

Monsieur le Directeur Académique,

  Cette année, comme les années passées, vous considérez que c’est une bonne rentrée ou selon la langue de bois rectorale « une rentrée techniquement réussie ». En d’autres termes, pour vous, la dernière rentrée déterminée par la politique menée par monsieur Châtel est une bonne rentrée ! Chacun appréciera cette opinion.

Triste communication que d’oublier dans vos chiffres la suppression de 86 postes dont 76 postes de RASED (Réseau d’Aide Spécialisé aux Élèves en Difficultés). Triste communication quand les élèves les plus fragiles ne sont plus pris en compte dans les tableaux du Directeur Académique.

Vous le savez, les seuils d’ouverture et de fermeture départementaux (plus de 32 élèves de moyenne en maternelle et plus de 27 élèves de moyenne en élémentaire) sont très élevés. Ils représentent cependant ce que le service public d’éducation considérait comme les critères maximum pour assurer des conditions acceptables d’apprentissage dans les classes. Pour la première fois dans ce département, vous allez refuser des ouvertures dans des écoles qui devraient en bénéficier et vous allez fermer des postes dans des écoles qui ne relèvent pas d’une fermeture. Votre gestion met l’école en difficulté : réduire les coûts, travailler à flux tendus, manager ; ce n’est pas une bonne gestion du Service Public.

Il faut souligner ici que la Haute Garonne est le seul département de l’académie à subir une telle situation.

Tout le monde comprendra que contrairement à ce que vous affirmez dans la presse, il s’agit, pour nous, de la plus mauvaise rentrée depuis de très nombreuses années. En effet les effets cumulatifs des suppressions de postes de ces dernières années conduit le département de la Haute Garonne a avoir un taux d’encadrement qui renvoie près de 20 ans en arrière. Ce ne sont, hélas, pas les 13 postes ajoutés en urgence à la rentrée qui pourront compenser les suppressions massives d’emplois de ces dernières années.

  La poussée démographique de la Haute Garonne nous conduit à envisager pour cette rentrée la nécessité de près d’une vingtaine d’ouvertures ou d’annulations de fermetures. Or, vous disposez de 5 postes pour répondre aux besoins.

 Nous souhaitons connaître le nombre d’élèves réels dans les écoles après votre comptage de rentrée. Vous annoncez à la presse que des enfants sont inscrits dans plusieurs communes. Combien d’élèves et où ? Car nous souhaitons éclaircir précisément ce qu’il en est. Nous espérons que cela ne vise pas à installer de la méfiance envers les maires et les enseignants. Nous avions cru comprendre que l’heure de l’opprobre sur la communauté éducative était passée.

Les effets de seuils départementaux (plus de 32 élèves de moyenne en maternelle et plus de 27 élèves de moyenne en élémentaire) vont conduire beaucoup d’écoles –en particulier en maternelle- à avoir des classes surchargées sans pour autant pouvoir espérer une ouverture, qui plus est, sans RASED. Qui peut penser que des écoles dépassant les 31 élèves de moyenne en maternelle peuvent accueillir correctement les élèves les plus jeunes ?

La communication ne fait pas une politique de service public de réponse aux besoins des élèves, des familles, des enseignants et des écoles. Il faut d’urgence une dotation supplémentaire pour la Haute Garonne pour pouvoir assurer la rentrée. Il faut que l’administration fonctionne dans les 2 sens et fasse remonter la réalité du terrain.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois