Déclaration liminaire du SNUipp FSUà la CAPD du 19 mars

mardi 19 mars 2013
par  snu31
popularité : 3%

Monsieur le Directeur Académique,

A propos du mouvement, nous souhaitons préciser quelques éléments concernant la circulaire. Nous avons travaillé avec les services en groupe de travail concernant la partie "technique" de ladite circulaire. Nous avons pu préciser le calendrier et noter une série de modifications. Pourtant, un gros point noir subsiste.

Vous en rajoutez encore dans le profilage des postes et vous éloignez toujours plus le mouvement d’un mouvement transparent, juste et choisi par les personnels.

En effet, nous avons besoin de nous assurer que le mouvement puisse se faire en toute lisibilité pour toutes et tous. Le SNUipp FSU se bat pour l’équité et la transparence et contre un profilage de postes qui conduit inévitablement la profession à s’interroger, engendre rancœur et suspicion quant aux décisions prises.

Aujourd’hui, il y a déjà 10 catégories de postes profilés dans l’ASH et 18 hors ASH !

Vous ajoutez encore les postes supplémentaires de l’éducation prioritaire, les classes qui sont susceptibles d’accueillir des enfants de moins de 3 ans. Vous créez ainsi un mouvement illisible qui va correspondre plus au fait du prince qu’à des critères de bon fonctionnement de service public.
Nous sommes la seule académie en France où l’administration va si loin dans sa gestion managériale, autoritaire et libérale en profilant les directions et en obligeant à les placer en tête de liste.

Enfin, le cadrage académique n’a pas les mêmes incidences en Haute Garonne ou dans des départements fortement ruraux de l’académie. Si cela concerne peu de postes dans certains départements cela en représente plusieurs centaines pour notre département.

Nous vous demandons donc de ne pas profiler les postes de direction, les postes de maîtres supplémentaires ou encore ceux concernant la scolarisation des moins de 3 ans.

Nous vous demandons d’entendre que les postes à profil ne soient pas obligatoirement classés en tête de liste des vœux.

En ce qui concerne le temps partiel, la parution tardive de la circulaire nationale entraîne un retard important à l’échelon départemental. Cette situation va engendrer, de fait, des conséquences non négligeables pour les collègues.

• Les collègues vont faire leur demande alors que l’organisation de la semaine scolaire n’est pas fixée ;

• Ils vont faire face à des difficultés d’organisation pour la rentrée scolaire prochaine (crèche, garde d’enfants…) ;

• Et qu’adviendra-t-il des 2e et 3e phases ? Se tiendront-elles ? Dans quelles conditions et quand ?

Comment dans ces conditions là, peut on envisager que les écoles soient en bon ordre de marche à la rentrée prochaine ?

La tenue urgente d’un groupe de travail à ce sujet est indispensable.
Depuis la dernière CAPD, la réforme des rythmes scolaires est entrée dans une nouvelle phase. Le décret a été publié. Les collectivités locales ont jusqu’au 31 mars pour se prononcer en faveur du report à la rentrée 2014 ou de l’application dès la rentrée 2013. Vous allez collecter les avis des conseils d’école au mois d’avril.

Nous vous mettons en garde sur des organisations des temps scolaires municipaux tellement éloignées les unes des autres qu’elles rendraient au final l’exercice des droits des personnels en termes de temps partiels impossible.

Nous notons des prises de positions en faveur de temps de concertation sur un temps libéré d’élève de la part de certains responsables de l’éducation nationale comme le Recteur de l’académie de Poitiers mais aussi d’élus locaux comme monsieur le maire de Poitiers ou madame le maire de Lille.

Nous rappelons que le système des mercredis libérés avait été mis en place sous la responsabilité de votre prédécesseur qui avait su prendre en compte les enseignants, qui sont les piliers des écoles, dans le fonctionnement de la semaine sur neuf demi-journées. Pour nous le travail en équipe doit être au cœur de nos pratiques professionnelles.

Le SNUipp FSU appelle à la grève le 28 mars pour le report et la réécriture du décret et en faveur d’une dotation supplémentaire pour le département permettant d’arrêter la dégradation du P/E.

Merci de votre attention.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois