Déclaration liminaire du SNUipp FSU à la CAPD du 5 juin 2013

mercredi 5 juin 2013
par  snu31
popularité : 3%

La Commission Administrative Paritaire Départementale réunie aujourd’hui doit examiner les opérations de mouvement des personnels enseignants. Nous reviendrons plus tard sur la conception que nous avons de notre rôle de délégués du personnel et de l’idée que nous nous faisons de la transparence et de l’équité.

Nous reviendrons également sur le profilage des postes et de votre management qui confond la vente de pots de yaourts et les apprentissages des élèves.

Mais pour commencer, nous tenons à remercier les services pour les échanges et la qualité du travail fourni.

Nous voulons préciser quelques éléments chiffrés sur les résultats du mouvement. Depuis 2010, il y a une chute du nombre de participants au mouvement. En 2010, 942 personnels ont eu satisfaction (soit 44,2 %) contre 698 cette année (soit 35,67%). Entre les postes à profil, les postes berceaux et les ouvertures frileuses, le mouvement est de plus en plus contraint et de moins en moins choisi.

Revenons maintenant, sur le choix du SNUipp FSU de la transparence au service de l’équité.

Comme dans la plupart des départements, et nous en sommes fiers, le SNUipp FSU envoie dans les écoles le mouvement anonymé, met sur son site un calculateur de barème, vérifie des centaines de fiches de collègues...

Ce mouvement anonymé permet aux collègues d’exercer un contrôle sur le mouvement à partir de leurs vœux, de croiser leurs éléments avec les premiers éléments fournis par l’administration. Nous veillons rester discrets sur les éléments de priorité -qui pour nous doivent rester confidentiels.

Les retours des collègues sur ce mouvement anonymé nous permettent de croiser les informations et de déceler des erreurs dans le mouvement, nous permettent d’échanger avec les services, et in fine, de corriger et améliorer le résultat final dans l’intérêt des collègues.

Nous sommes convaincus que la quantité de données saisies à la main par les services de la DPE liée à l’obsolescence du logiciel ainsi qu’à l’existence des postes à profil, conduit nécessairement à quelques problèmes, qui, pour être décelés, doivent être contrôlés par les personnels eux mêmes.

C’est le sens que nous donnons à la représentation des personnels. Associer les personnels, pour mieux les représenter et éviter que ne s’installe une suspicion envers les conditions d’affectations.

Pour finir, l’Académie de Toulouse a le triste privilège d’être au premier rang pour sa gestion des postes à profil, en particulier concernant les directions. Cela est pour nous inutile et inacceptable. Inutile car ce profilage ne permet pas -au vu du peu de candidats- d’élargir le vivier, sclérosant car il ne permet pas aux collègues déjà en poste de bouger et il est inacceptable car fondé sur un entretien opaque.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois