Retraite : rassemblement lundi 16 septembre devant la fédération du PS (angle des rues Lejeune et Lancefoc) à Toulouse

vendredi 13 septembre 2013
par  snu31
popularité : 3%

Un projet de loi anti social et injuste

En moyenne, les PE entrent dans le métier à 27 ans. L’allongement de la durée de cotisation obligatoire à 43 ans induit mécaniquement un maintien au travail jusqu’à 67 ans (âge actuel de l’annulation de la décote qui peut atteindre 25 %). Inutile de développer. Le risque de voir notre santé se détériorer fortement, voire de crever au boulot est réel. L’espérance de vie en bonne santé (de 67 ans dans les conditions actuelles d’un départ à 62 ans) a d’ores et déjà commencé à diminuer.

Le système de retraite par répartition mis en place au lendemain de la 2e guerre mondiale dans une société beaucoup plus pauvre, est parfaitement viable. Il nécessite une autre répartition des richesses et de tourner le dos aux choix politiques et sociaux fait par tous les gouvernements depuis 1982.

Il est plus que temps de parler du coût du capital : 24,7 % de la valeur ajoutée distribués sous forme de dividendes alors que l’investissement régresse à 12,8 % (2009 source rapport CESE compétitivité 2011). Il est plus que temps de remettre l’emploi et les salaires au centre car le constat a été largement fait : les profits d’aujourd’hui ne sont pas les emplois de demain. Ils sont massivement placés sur les marchés financiers. Que dire des 190 milliards de cadeaux annuels faits au patronat.

Pourquoi il faut rester mobilisé-e-s ?

Le calendrier comprend encore quelques étapes sensibles et importantes. La première mercredi 18 où le projet de loi va être présenté et arbitré au conseil des ministres. Le 30 septembre commence l’examen en commission du projet de loi. Ensuite la discussion à l’Assemblée Nationale et au Sénat entre les 7 et 25 octobre 2013.

Lors de ces échéances, les dispositions à l’encontre de nos droits peuvent être aggravées. Il est donc important de maintenir la pression et de prendre le maximum d’initiatives.

Rassemblement lundi 16 septembre devant la la fédération du PS à l’appel de la CGT, FSU, FO, Solidaires

C’est l’occasion d’interpeler le principal parti de la majorité gouvernementale et ses élu-e-s parlementaires du département. En effet, les amendements parlementaires peuvent accentuer les attaques sur nos droits (mode de calcul) ou le niveau de pension (salaire porté au compte) par exemple.

Des vieux dans la misère, des jeunes dans la galère, le SNUipp FSU n’en veut toujours pas de cette société là !

Le projet de loi Ayrault s’inscrit dans la continuité des précédents (Balladur, Fillon). Il fait porter la charge sur les retraités et les salariés deux fois touchés : nous paierons plus et toucherons moins.

Le patronat est sollicité d’un côté et exonéré de l’autre. L’opération pour le patronat est rentable : l’exonération de la branche famille de la Sécurité Sociale serait supérieure que ce qui lui serait demandé en plus au titre des retraites !


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.