150 postes pour l’académie de Toulouse, 148 pour le département de la Haute-Garonne : le compte n’y est pas !

mercredi 22 janvier 2014
par  snu31
popularité : 3%

Depuis 2 ans, la priorité à l’Éducation Nationale à la hauteur d’une véritable ambition de transformation de l’école se fait toujours attendre.

Au niveau national

Pour la rentrée prochaine, 38 227 élèves supplémentaires sont attendus pour 2 355 créations de postes dans les écoles. Ces créations seront très largement utilisées pour absorber cette hausse démographique.et sont donc insuffisants pour réparer les dégâts causés par le gouvernement précédent (Effectifs, RASED, remplacements …). Pour déployer les nouveaux dispositifs (PDMQDC, moins de trois ans), alléger le service des enseignants en EP, baisser significativement les effectifs dans les classes pour permettre de meilleures conditions d’enseignement, le SNUipp-FSU exige une augmentation du nombre de recrutements afin d’amplifier très fortement les créations de postes. Ce sont plusieurs dizaines de milliers d’emplois qui sont nécessaires.

Au niveau académique

La dotation ne couvrira même pas l’augmentation démographique. Pour cela il aurait fallu 22 postes supplémentaires.

Le 19 décembre, le SNUipp FSU informait les écoles des 150 Postes attribués au titre de la dotation académique. Celle-ci ne permettait pas, dès le départ d’absorber la croissance démographique. Pour cela, il aurait fallu 22 postes de plus. Le P/E académique (nombre d’enseignants pour 100 élèves) passe donc de 5,24 à 5,23 pour l’académie. Il baisse donc pour la 6e année consécutive.

A partir de là, aucune répartition ne permet de répondre aux besoins du service public d’éducation.

Voilà celle qui a été proposée par la rectrice.

Plus 148 postes pour la Haute Garonne

Plus 29 pour le Tarn et Garonne

Plus 3 pour le Tarn

Moins 3 Pour l’Ariège

Moins 4 pour l’Aveyron

Moins 7 pour le Gers

Moins 8 pour le Lot

Moins 8 pour les Hautes Pyrénées.

Dans les département ruraux de notre académies, les fermetures de classes signifient souvent un coup très dur porté à la communauté villageoise. Par ailleurs, le nombres de classes uniques y est particulièrement élevé. La question des effectifs ne se posent pas dans les mêmes termes quand vous avez 5 niveaux d’enseignements à assurer dans la même classe.

Au niveau de la Haute Garonne

Avec 2686 élèves de plus constatés à la rentrée, 2459 de plus attendus à la rentrée prochaine et un P/E qui s’étaient effondré de 5 à 4,98 cette année, il fallait absolument une dotation importante pour l’école en Haute Garonne. Les 148 postes vont permettre de revenir à un P/E de 5(pour rappel, ce même P/E était de 5,18 en 2007).

Un P/E de 5 nous ramène à l’état dans lequel la politique de la droite sarkozyste a laissé l’école en 2012. Ce ne peut pas être un sujet de satisfaction.

Nous verrons quelle seront les mesures de cartes scolaires de l’administration départementale mais il est fort à parier que ce sera à nouveau une carte scolaire extrêmement tendue. En effet, entre 20 et 24 % des écoles du département sont à 2 élèves du seuil d’ouverture !

Conclusion provisoire

Ne nous laissons pas tromper par l’impression que peut faire 148 postes sur les 150 de la dotation. Il faut une autre ambition pour l’éducation en particulier et les services publics en général. Les annonces d’Hollande sur les 77 milliards de réduction de la dépense publique sur le quinquennat ne vont pas dans le bon sens. C’est cela qu’il faut changer !

Ces opérations seront l’occasion de chiffrer les besoins des écoles pour appuyer notre demande d’accélération des créations de postes. Le SNUipp-FSU demande que les opérations de mouvement ne soient pas affectées.

Les opérations de cartes scolaires sont repoussées pour des raisons électoralistes au printemps, ce qui aura des conséquences sur l’organisation des écoles avec une affectation des personnels très perturbée. Le SNUipp-FSU dénonce fermement ce report.

En prévision des opérations de carte scolaire, le SNUipp-FSU déposera nationalement une alerte sociale, afin de dénoncer les dotations insuffisantes et donner un cadre national aux mobilisations départementales. Il organise une étape de mobilisation sous la forme d’une journée nationale le 12 février . Ce sera l’occasion de porter la nécessité de plus de moyens pour l’école et d’une autre réforme des rythmes dans le cadre de notre campagne mettant en avant notre projet pour l’école.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.