Déclaration préalable du SNUipp FSU 31 à la CAPD du 1er avril 2014

mercredi 2 avril 2014
par  snu31
popularité : 2%

Pouvoir d’achat

La Fonction Publique comme les services publics sont créateurs de richesses et participent au développement économique. Plus que jamais ils doivent être soutenus et développés. Dans ce cadre, la reconnaissance du travail des agents de la Fonction Publiques ne peut plus attendre.

De ce point de vue, le pacte dit « de responsabilité », la poursuite du gel du point d’indice, l’augmentation des cotisations, les annonces de réduction des dépenses publiques de 50 milliards d’euros et le risque de voir les promotions gelées sont absolument inacceptables quand on sait que le point d’indice a déjà perdu 13 % de sa valeur depuis 2000 et que les traitements nets ont reculés de 16 %.

Voilà pourquoi le SNUipp FSU est favorable à une journée nationale d’action dans la Fonction Publique.

Rythmes scolaires

Malgré une pratique assidue de la méthode Coué tant de votre part M. l’inspecteur d’Académie que de celle de nombreuses communes de ce département, un sourd mécontentement perdure dans les écoles. Vous avez reçu de nombreuses lettres ou motion émanant de conseil des maîtres ou de conseil d’école. Le Snuipp FSU appelle les collègues à amplifier le mouvement.

Le SNUipp FSU continue à revendiquer que soient possibles : • Une organisation sur 5 jours avec 1 à 2 demi-journées libérées • Une organisation de la semaine scolaire sur 4 jours étalés sur plus de 36 semaines • Une organisation sur 5 jours libérant un mercredi ou un samedi sur trois.

Éducation prioritaire

Le ministère a décidé d’abroger le dispositif ECLAIR. La part fixe sera doublée dans les REP + et multipliée par 1,5 dans les REP. Dans le même esprit, nous rappelons notre volonté de voir la part variable répartie à part égale entre les collègues dès cette année au prorata de leur temps de service en ECLAIR

Temps Partiel sur autorisation

En décembre dernier, vous nous avez annoncé que vous entendiez donner une suite favorable aux demandes de droit de temps partiel à 80%, avec répartition annuelle. Nous nous sommes félicités de cette décision et vous avons demandé d’autoriser cette quotité aux personnels qui demandent un temps partiel "sur autorisation". La loi vous y contraignant, vous avez proposé le 80% et les 2 demi-journées hebdomadaires sur autorisation. Et vous avez organisé une série d’entretiens pour les collègues qui en ont fait la demande. Parodie que ces entretiens au cours desquels nos collègues se sont vu énoncer les arguments qui amèneraient très certainement un refus de l’administration. S’ils ont bien eu la possibilité d’exposer leurs motifs, à aucun moment les collègues n’ont eu l’impression d’avoir été entendus ! En fin d’entretien, les collègues ont dû soit maintenir leur demande, soit accepter une contre-proposition de l’administration.

C’est la frustration et le sentiment d’avoir été dupé qui dominent à l’issue de ces entretiens.

La réforme des rythmes a bon dos...

Pourtant, vous organisez le 80% ou les 2 demi-journées libérées quand cela relève d’une demande de droit, vous libérez les directeurs 2 demi-journées par semaine...

Mouvement.

Le SNUipp FSU continue à s’opposer au principe du profilage de poste. Cette pratique entraîne injustices entre les collègues et opacité. C’est 28 catégories de postes qui sont concernées par cette pratique.

Cette année en particulier, il aurait été possible de revenir sur cette pratique. Force est de constater que là aussi le changement n’est pas pour maintenant. Cela aurait été d’autant plus opportun que, élections municipales et circulaire ministérielle obligent, les opérations de carte scolaire et donc de mouvement des personnels sont décalées. Le SNUipp FSU continue à nourrir de sérieux doutes sur la capacité de l’administration à tenir les dates annoncées pour les différentes phases du mouvement. Les personnels, et à travers eux l’école publique, risquent comme l’an dernier de faire les frais de choix purement idéologiques.

Cette année encore, le mouvement pour nos collègues sera une fois de plus extrêmement contraint. Le nombre de postes dits « berceaux » aurait du vous encourager à dé profiler les directions à demi-décharges et décharges complètes.

Nous soulignons que le serveur ne sera ouvert que sur 3,5 jours de classe. Ce n’est pas une situation favorable aux personnels.

Par ailleurs nous constatons, que malgré votre proclamation de votre attachement au dialogue social, vous n’avez pas mis à l’ordre du jour de cette CAPD la circulaire du mouvement départemental pour laquelle il y a déjà eu un groupe de travail. Voilà qui en dit plus qu’un long discours.

Titulaires remplaçants

Lors d’un groupe de travail, vous nous avez fait part de votre intention de restructurer les moyens de remplacements du département, en particulier en fusionnant les ZIL et les BD.

Pour le SNUipp FSU, cela entraînerait une flexibilisation professionnelle (les titulaires remplaçants pouvant indifféremment être appelés sur un remplacement court, long, spécialisé).

De plus, si les moyens ciblés prioritairement pour faire des remplacements courts n’existent plus (Zils), ce sont les remplacements de longue durée qui seront favorisés, d’autant plus qu’il y a pénurie de remplaçants.

Or, cette fusion ne résoudrait pas le problème du manque de remplaçants et n’améliorerait en rien la qualité du service rendu aux élèves. Bien au contraire, elle dégraderait les conditions de travail des titulaires remplaçants avec une mise en instabilité chronique pour ces personnels.

Il y a dans le système actuel, dont nous exigeons le maintien, une maîtrise professionnelle liée à la durée du remplacement, les enjeux et la responsabilité. Des compétences spécifiques sont développées quant à la typologie du remplacement effectué.

C’est l’intérêt des salarié-e-s que nous sommes et du service public et de sa qualité. Une telle évolution serait préjudiciable aux collègues remplaçants, aux collègues remplacés et surtout aux élèves.

Plus de maîtres que de classe

Enfin, nous venons de recevoir les documents préparatoires au CT qui prévoie la transformation des postes MSE (Maitres Supplémentaires des écoles) en enseignants entrant dans le dispositif PDMQDC dans les écoles de l’EP. Nous vous demandons de nous préciser les conditions de cette transformation ?


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois