CR de l’audience du mercredi 2 avril

vendredi 4 avril 2014
par  snu31
popularité : 1%

Une délégation a été reçu par le Rectorat mercredi 2 avril

Présent : Le secrétaire général Denis VINCENT, la responsable des CUI à la DPAE4 Mme SANTA CRUZ, Patrice SOULIE du SNUipp31, Corinne VAULOT de la CGT éducation31 et Vincent et Laure pour le Collectif AVS31 en colère

Nous avons eu une très bonne nouvelle.

Suite à nos démarches auprès du Préfet et de l’inspection du travail, le Rectorat semble accepter de prolonger les contrats C.U.I. des plus de 50 ans et de travailleurs handicapés comme le stipule l’arrêté préfectoral du 31 janvier 2014. Une discussion est en cours avec Pôle Emploi pour bénéficier de cette prolongation.

Le Rectorat s’est engagé à prolonger les AVS CUI en fin de contrat qui rentrent dans les critères d’éligibilités et ré-embaucher des A.V.S. virés depuis un certain temps puisqu’elles pouvaient bénéficier de cet arrêté en fonction des moyens restant. C’est une très très bonne nouvelle mais nous attendons les actes après les mots.

Nous continuerons de mettre la pression au Rectorat car des membres des AVS restent encore sans solution et au chômage. Nous demandons qu’ils soient ré-intégrés.

Nous avons demandé au Rectorat si des dérogations pouvaient se faire pour les A.V.S. qui ont plus de 6 ans de travail mais qui ne sont pas A.E.D actuellement. Pour l’instant, elles ne peuvent pas prétendre au futur C.D.I. mais nous trouvons cela particulièrement injuste et anormal. Le Rectorat a été informé qu’ à de nombreuses reprises cette question est portée à l’Assemblée Nationale. Malheureusement, leur position ne change pas où du moins le Rectorat n’a qu’une seule réponse : "ces A.V.S. doivent obtenir un contrat A.E.D et refaire 6 ans de contrat pour prétendre à autre chose." Nous sommes très déçus et très en colère. A la prochaine réunion, nous devons absolument aborder ce point et trouver une solution rapide. 

De plus, nous avons stipulé aux membres du Rectorat qu’il était illégal de menacer les A.V.S. et de les interdire de faire grève comme cela a été fait par le bureau de gestion des A.V.S. pour la manifestation du 18 mars. Nous leur avons remis la lettre de l’Éducation Nationale stipulant qu’il n’y a aucune condition de VAE pour prétendre à la CDIsation.

Enfin, nous avons dénoncé le programme de formation des A.V.S. où nous sommes obligés de suivre des modules en dehors de nos heures de travail. C’est illégal si aucune récupération de temps ne se fait ou si nous ne recevons pas une indemnité de salaire. Ce point clive beaucoup car le Rectorat nous a clairement expliqué qu’avec nos 20H de travail hebdomadaire et nos semaines de vacances, nous ne devions pas nous plaindre...

La lutte continue.


CR de l’audience du mercredi 2 avril

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois