Déclaration préalable du SNUipp FSU 31 au CTSD du 7 avril 2014

lundi 7 avril 2014
par  snu31
popularité : 1%

Déclaration du SNUipp FSU pour le CTsD du 7 avril 2014

Dotation

Avec 148 postes pour la haute Garonne, le taux d’encadrement départemental P/E va remonter de 4,98 à 5, soit le taux d’encadrement qui existait lors de la dernière année du ministère Châtel et de sa politique de suppression massive de postes. Voilà l’état de l’école dans ce département.

Cette très légère remontée ne doit pas cacher le fait que le taux d’encadrement académique, lui se détériore.

Départementalement donc, 2686 élèves de plus étaient présents dans les écoles à cette rentrée et les services évaluent à 2349 élèves de plus ceux qui seront présents dans les classes pour la rentrée prochaine.

Nous notons au passage que les services départementaux qui font des prévisions à l’unité près, ont sous estimé les effectifs du publics de 186 élèves pour l’enseignement public et sur estimé les élèves pour le privé de 110.

Sur le fond, la hauteur de la croissance des effectifs scolarisés relativisent beaucoup la dotation de 148 postes. La situation reste donc marquée par une forte pression à l’ouverture et de très nombreuses écoles ont dans ce département des conditions d’enseignement difficiles et des classes très chargées.

Par ailleurs, les années 2014 et 2015 sont annoncées comme des années de très fortes hausses des effectifs solarisés pour les écoles maternelles, et surtout élémentaires. La Haute Garonne est un département particulièrement représentatif de ce mouvement de hausse national. Le SNUipp FSU demande toujours la création de centaines de postes supplémentaires pour faire face à ces arrivées et rattraper le retard pris par le département par rapport au taux d’encadrement moyen national.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, cette année encore, vous choisissez de dépenser une minorité des moyens accordés à la phase dite « principale » du mouvement. Nous continuons à penser que c’est l’intérêt de l’école et des collègues que le maximum de postes soit ouvert à cette phase pour permettre qu’ils soient demandés à la première phase et obtenus à titre définitif.

Alors que la loi de refondation réaffirme la spécificité de la maternelle, raccrochant la GS au cycle I, nous voyons que, pour récupérer des postes, vous basculez fréquemment des élèves de GS en élémentaire. Pour le SNUipp FSU, ce n’est pas l’intérêt des élèves.

Les moyens de remplacement restent insuffisants sur ce département. C’est au moins une absence sur trois qui ne fait pas l’objet d’un remplacement.

PEMF

Vous récupérez 2 ETP de maîtres formateurs ouverts provisoirement à la rentrée 2013. C’est dire toute la considération que vous portez, non seulement aux personnels qui ont rendu service et qui seront remerciés à la fin de l’année scolaire, mais aussi à la qualité de la formation initiale quand 200 PES concours anticipé s’apprêtent à être jetés en classe sans aucune formation.

Education prioritaire

En matière d’éducation prioritaire, le ministère prévoit la création d’une centaine de REP + à la rentrée prochaine. Sur la Haute Garonne se sont les réseaux Reynerie et Bellefontaine qui sont retenus. Les mesures prévoient une diminution du temps de travail devant élèves sans diminution du temps de classe des élèves. Pour cela, des moyens doivent être dégagés : 3 équivalents temps plein par réseau. Nous n’en avons pas trouvé trace dans le document préparatoire. Nous vous demandons monsieur le directeur académiques de les ajouter.

Plus de maîtres que de classes

Et que dire du choix de fermer pour profiler tous les postes de maîtres surnuméraires ? Ce n’est pas cela qu’attendent les équipes sur le terrain pour œuvrer à d’autres organisations pédagogiques et mieux faire réussir les élèves ! Les écoles ont besoin de créations à la hauteur des besoins mais aussi d’accompagnement et de temps de formation d’équipe. En place et lieu de tout cela, vous ne proposez qu’un profilage, véritable dogme départemental, qui, à terme dépossédera les conseils des maîtres, et tout cela sans aucune création !

Taille des écoles

Nous sommes pratiquement à 10 % d’écoles à plus de 11 classes en Haute Garonne. Cela renvoie à la question de la taille des écoles. Nous le verrons dans le document, de trop nombreuses écoles ont la taille de collège, voire la dépasse, y compris dans l’éducation prioritaire. Or, E. Debarbieu dans un rapport sur la violence à l’école, établit une corrélation statistique entre la taille des écoles et les violences. Par ailleurs, la réforme des rythmes scolaires a mis à mal les conditions de travail en équipe. Plus l’effectif de l’école est important et plus cette dégradation des temps de travail en équipe est sensible.

Le projet d’une école de maternelle et élémentaire de 19 classes sur le quartier de la Reynerie à Toulouse est de ce point de vue une ineptie. Nous vous demandons de tout mettre œuvre pour alerter les collectivités locales sur les difficultés engendrées par ces choix architecturaux.

Enfin nous vous demandons que si une fermeture intervient sur une école où se trouve un poste berceau que ce soit ce dernier qui soit fermé et que l’équipe titulaire soit préservée.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois