Pourquoi le SNUipp FSU 31 appelle à la grève le mardi 16 décembre

jeudi 11 décembre 2014
par  snu31
popularité : 1%

Une carte de l’éducation prioritaire mal pensée et trop étroite

Nous le disons depuis le début, l’entrée par le collège n’est pas bonne. Elle ne permet pas d’aller au plus près des difficultés sociales croissante de la population. La France compte entre 5 et 8,6 millions de pauvres selon la définition adoptée. Depuis 2002, le nombre de personnes concernées a augmenté de 1,3 million.

Or la carte se fait à périmètre constant avec 1082 réseaux alors que l’entrée parfaitement justifiée de Mayotte et de la Guyanne représentent 27 réseaux de plus !

Les écoles Littré et d’Empalot doivent rester prioritaires.

Sur la Haute Garonne, cette entrée technocratique, exclut les écoles Littré et les écoles d’Empalot de l’éducation prioritaire ! Tous ceux qui connaissent et surtout qui aiment l’école publique de ce département savent que c’est indéfendable et scandaleux d’où les prises de position des élus (député, conseil général, conseillers d’opposition voire mairie mais là c’est plus compliqué puisque la mairie accepte de rentrer dans la signature de conventions...)

C’est la rectrice qui bloque !

Depuis plus d’un mois maintenant, les personnels se mobilisent au travers de grèves, de manifestations, d’actions médiatiques. Depuis un mois, tout en reculant sur un certains nombres de points comme la durée de maintien des seuils (successivement 1, 3 puis 4 ans), l’administration continue à expliquer que le rattachement à un collège REP ou REP + est impossible à cause du ministère.

Si cela a été vrai un jour, ce qui reste à prouver, ça ne l’est plus aujourd’hui ! La rectrice de l’académie Orléans-Tours a rattaché 15 écoles à des collèges de l’éducation prioritaire ! Cela a également été possible dans le Var.

La rectrice de Haute Garonne, a justifié l’exclusion des écoles Littré et Empalot en CTA en évoquant le travail en réseau et la continuité pédagogique. C’est un peu Marie Antoinette qui parle du peuple !

Au service de la territorialisation de l’école ? Les propositions de convention posent des problèmes de fond. Ces conventions sont passées avec les collectivités locales. Si des moyens éducation prioritaire dépendent du budget ou des orientations politiques de telle ou telle mairie, ou est la fonction redistributive de l’état ? C’est bien un instrument d’affaiblissement du cadre national.

Le conventionnement aurait des conséquences sur la dotation départementale en poste ! En effet, cette dernière tiendra compte des REP, pas des écoles conventionnées. C’est donc l’intérêt de toutes les écoles de gagner le rattachement des écoles Littré et Empalot à l’éducation prioritaire.

CTM le 17 décembre

La FSU a obtenu la tenue de ce CTM. Le ministère a prévu d’officialiser la liste des collèges retenus et de ne pas parler des écoles. Le SNUipp FSU et portera les questions des écoles orphelines.

C’est par la solidarité que nous allons gagner

Même si le cadre national pose des problèmes, la situation conflictuelle autours de l’éducation prioritaire est fortement corrélée à des choix locaux.

Le verrou se situe localement. D’autres choix sont possibles.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.