Déclaration du SNUipp FSU 31 au groupe de travail "Empalot"

vendredi 12 décembre 2014
par  snu31
popularité : 1%

Toulouse, le 12 décembre 2014

Monsieur l’Inspecteur d’Académie

Voilà plus d’un mois que les écoles Littré et d’Empalot luttent pour leur maintien dans l’Éducation Prioritaire. Les collègues étaient en grève le 6 novembre. Ils étaient avec beaucoup d’autres en grève le 20 novembre à l’appel du SNUipp FSU, de Sud Éducation et de la CGT Educ’action.

A ce jour, le ministère n’a pas encore communiqué sur ses arbitrages. Cette communication est prévue le 17 décembre. C’est un premier argument pour considérer que cette réunion intervient trop tôt et témoignerait, si les choses en restaient là, d’une volonté locale d’exclure ces écoles de l’Education Prioritaire. Au cours des nombreuses audiences que nous avons eues ces dernières semaines sur ce sujet, vous nous avez expliqué qu’il n’était pas possible de rattacher des « écoles orphelines » à des collèges REP ou REP +.

Si cela a été vrai un jour, cet argument n’est plus recevable aujourd’hui. Hier, lors d’un CTA de l’académie d’Orléans-Tours, pour une quinzaines d’écoles dans 4 départements, des rattachements à des collèges parfois distants de 45 kilomètres ont été décidés !

Le DASEN du Var a pu prendre le même type de décision dans son département.

Au CTA du 9 décembre, madame Bernard rectrice de l’académie de Toulouse, maintien un choix opposé en réaffirmant sa volonté d’exclure les écoles Littré et d’Empalot de l’Education Prioritaire au motif de continuité pédagogique et de travail en réseau. Cette logique existait au moment d’Eclair et n’avait pas empêché monsieur Tournier, ancien IA adjoint de la Haute Garonne et actuellement conseiller de madame la ministre de rattacher les écoles d’Empalot au collège Stendhal.

Par son formalisme dogmatique, très éloigné du terrain, madame la rectrice porte une lourde responsabilité dans l’entretien du mouvement social en refusant de prendre les décisions possibles, que ce soit sur les écoles toulousaines ou sur le collège Bellefontaine. Voilà pourquoi le SNUipp FSU, le SNES FSU, le SNUep FSU, la CGT Educ’action 31 et SUD Education 31 appellent à la grève le 16 décembre et à un rassemblement le 17 décembre devant le Rectorat.

Nous vous demandons que des mesures équivalentes soient prises en Haute Garonne. Nous considérons que les orientations choisies en matière de carte de l’éducation prioritaire en Haute Garonne sont grandement responsables des mouvements sociaux et que pour cette raison les jours de grève des collègues doivent être payés.

Monsieur le député, monsieur le conseiller général, les conseillers municipaux d’opposition soutiennent la revendication de labellisation des écoles d’Empalot. Le maire de Toulouse tout en se disant solidaire de la demande, accepte de s’engager dans le processus de convention. Pour le SNUipp FSU, les conventions locales ne peuvent pas être un instrument de mise en œuvre de la politique publique. En effet, leur faisabilité dépend directement de la situation financière locale où de l’orientation politique de la majorité locale. C’est pour nous une dérive vers un service public territorialisé.

Conformément aux décisions prises en assemblée générale avec les collègues et les parents d’élèves, nous quitterons cette réunion après l’écoute des déclarations préalables.

Une seule revendication : Littré et Empalot en éducation prioritaire.

Merci de votre attention.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.