La Commune de Paris

mercredi 7 janvier 2015
par  snu31
popularité : 1%

La commune de Paris, considérant que le premier principe de la révolution française est la liberté, que la liberté de conscience est la première des libertés, que le « budget des cultes » est contraire à ce principe, puisqu’il impose aux citoyens contre leur propre foi ; en fait que le clergé a été le complice des crimes de la monarchie contre la liberté, décrète :

• Article 1 : l’Eglise est séparée de l’Etat

• Article 2 : le budget des cultes est supprimé.

• Article 3 : les biens dits, de mainmorte, appartenant aux congrégations religieuses, meubles et immeubles, sont déclarés propriétés nationales.

• Article 4 : une enquête sera immédiatement faite sur ces biens, pour en constater la nature et les mettre à la disposition de la nation. (3 avril 1871)

Extraits du texte paru au Journal officiel de la commune du 2 mai 1871

Seule l’instruction rend l’enfant devenu homme réellement responsable de ses actes devant ses semblables. Comment, en effet, exiger l’observation des lois si les citoyens ne peuvent même pas en lire le texte ?

[…] Mue par ces principes indiscutables, la Commune de Paris organisera l’enseignement public sur les bases les plus larges possibles. Mais elle a dû d’abord veiller à ce que la conscience de l’enfant fût respectée, et rejeter de son enseignement tout ce qui pourrait lui porter atteinte. L’école est un terrain neutre, sur lequel tous ceux qui aspirent à la science doivent se rencontrer et se donner la main. C’est surtout dans l’école qu’il est urgent d’apprendre à l’enfant que toute conception philosophique doit subir l’examen de la raison et de la science […] Apprendre à l’enfant à aimer et respecter ses semblables, lui inspirer l’amour de la justice ; lui enseigner également qu’il doit s’instruire en vue de l’intérêt de tous ; tels sont les principes de morale sur lesquels reposera désormais l’éducation publique communale.

Crucifix et madones

En mai, la délégation à l’enseignement de la Commune écrit : « Bientôt l’enseignement religieux aura disparu des écoles de Paris. Cependant, dans beaucoup d’école reste, sous forme de crucifix, de madones, le souvenir de cet enseignement. Les instituteurs et institutrices devront faire disparaître ces objets dont la présence offense la liberté de conscience. Tous les objets de cet ordre qui seraient en métal précieux seront inventoriés et envoyés à la Monnaie. » 12 mai 1871.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.