Campagne de rentrée : décision du Conseil National du SNUipp FSU des 12 et 13 mai 2015.

vendredi 15 mai 2015
par  snu31
popularité : 1%

Les enseignant-es, en tant que salarié-es et professionnel-les de l’éducation, sont au cœur de la campagne lancée par le SNUipp-FSU. Dans un premier temps, dès la pré-rentrée le SNUipp-FSU portera à la connaissance de la profession ses trois axes de revendication : moyens, salaires et temps de travail.

Les enseignant-es ont droit à la reconnaissance de leur rôle dans la société, et à la dignité qui passe notamment par des salaires revalorisés. Elles et ils veulent pouvoir redonner du sens à leur travail. Les enseignant-es veulent pouvoir bien faire leur travail. C’est indispensable pour faire réussir tous les élèves.

Les conditions de travail des enseignant-es du primaire se sont fortement dégradées au cours de la dernière décennie. De nombreuses réformes souvent mal pensées, sous financées et dont certaines vont à l’encontre du service public d’éducation, ont fait porter sur les enseignant-es le poids des évolutions de l’école et du métier. Cela a conduit à une intensification du travail dans et hors la classe et à des répercussions négatives sur la vie personnelle et professionnelle des enseignant-es.

Alors que des améliorations étaient annoncées et attendues, la réforme des rythmes scolaires a dégradé davantage les conditions de travail.

Fortement attaché-es à leur métier, les enseignant-es se sentent empêché-es de bien le faire, ce qui se traduit trop souvent par de la souffrance au travail. Les enseignant-es sont en première ligne devant l’aggravation de la détresse sociale et l’angoisse des familles face à l’avenir.

Au quotidien, les enseignant-es continuent d’avoir des classes trop chargées, font beaucoup d’heures, ne bénéficient pas de formation continue, sont mal payé-es, voient leurs droits limités (mutations, temps partiels, …) et subissent les injonctions hiérarchiques.

Cela ne peut plus durer ! Transformer l’école pour la réussite de tous les élèves passe aussi par l’amélioration des conditions de travail des enseignant-es. Il y a urgence.

Le SNUipp-FSU revendique une diminution du temps de travail des enseignant-es. Une première étape passe par la fin des APC sans contrepartie, l’objectif restant 18+3. En effet, avec le temps de préparation, de correction, de concertation, de rencontre avec les parents… les enseignant-es travaillent en moyenne 43 heures par semaine. C’est beaucoup trop !

Il est temps aussi de sortir de l’exercice solitaire du métier parfois source de difficultés. Seul-e, on s’épuise. A plusieurs, on peut croiser les regards et construire des réponses collectives. Mais, le travail en équipe ne se décrète pas et ne s’improvise pas. Il ne doit pas être source de multiples réunions chronophages. C’est pourquoi, il faut borner le temps consacré au travail en équipe dans l’emploi du temps de l’enseignant-e et le dégager des contrôles hiérarchiques. Le SNUipp-FSU s’oppose à la transformation de la deuxième journée de pré-rentrée en temps supplémentaire mis à la disposition des DASEN

De la même manière, il faut remettre à plat la réforme des rythmes scolaires. Il n’est pas normal que notamment, l’organisation du temps de travail des enseignant-es soit tributaire des contraintes et des volontés des collectivités territoriales.

Ces évolutions nécessaires du métier d’enseignant-e supposent de consacrer au service public d’éducation les moyens nécessaires et de rompre avec les politiques d’austérité actuelles.

Premières pistes pour la mise en œuvre de la campagne

A tous les niveaux le SNUipp-FSU s’engage à faire vivre cette campagne et mobiliser les enseignant-es pour obtenir l’ouverture de négociations sur le temps de travail et de rémunération des personnels. Elle se déclinera tout au long de l’année (argumentaires militants, dossier, publication, initiatives, consultations…)

Pour la rentrée, le SNUipp-FSU mettra à disposition de la profession « un kit de rentrée » avec consignes syndicales, pour aider les collègues à borner leur travail et limiter les dérives administratives en clarifiant ce que leur hiérarchie ne peut exiger d’eux (108 heures, APC, PAP,…).

Dans la continuité de sa campagne de reconquête du droit syndical, le SNUipp-FSU réunira les collègues dans des RIS sur le temps élève afin de débattre et construire les revendications (réductions du temps de travail, rythmes scolaires, travail en équipe, salaires…). Le SNUipp-FSU fournira les outils nécessaires pour alimenter les débats avec la profession, notamment sur les pistes pour alléger le temps de travail.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.