Déclaration du SNUipp FSU 31 à la CAPD du 1er juillet 2015

mercredi 1er juillet 2015
par  snu31
popularité : 1%

PNG - 11.1 ko Déclaration du SNUipp FSU 31 à la CAPD du 1er juillet 2015

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, Directeur Académique des Services de l’Education Nationale.

En ce qui concerne le collège Bellefontaine, le renoncement de madame la rectrice à toute procédure disciplinaire confirme ce que disaient les organisations syndicales à savoir que dans les dossiers des collègues, il n’y a rien qui justifie des sanctions disciplinaires. Nous demandons une nouvelle fois qu’aucune sanction ne soit prononcée à l’encontre de la collègue PE de la SEGPA du collège Bellefontaine.

De mémoire de syndicalistes, nous n’avons jamais vu une deuxième phase du mouvement aussi cahotique. La première leçon à tirer est d’éviter une ouverture du serveur la veille d’un week-end. En effet les dysfonctionnements repérés ne peuvent pas être corrigés.

Dès le samedi 20 juin à treize heures, le SNUipp FSU s’adressait par courriel à vous-même et à mesdames Tajan directrice de la DPE, chef de la DPE et Rufas Directrice adjointe.

Durant les jours qui ont suivi, le SNUipp FSU est intervenu sur de nombreux aspects du mouvement. Force est de constater que nous n’avons pas eu de retours de la part de l’administration d’où une difficulté à informer ou rassurer les collègues. Nous souhaitons que le dialogue entre les représentants des personnels et l’administration s’améliore, dans l’intérêt de tous les collègues, administratifs compris.

Dans le même ordre d’idée, le projet de mouvement ne nous est parvenu que le mardi 30 juin à 12 h 23 !

Les difficultés restent très importantes pour cette 2e phase. Le SNUipp-FSU 31 n’a pas encore reçu de réponse à nos demandes du 22 juin 2015.

Nous demandions :

  • que les collègues ne soient pas pénalisés s’ils n’ont pas émis de vœux géographiques ;
  • que la composition des postes soit modifiée de façon à respecter les vœux des TRS, une logique géographique et l’affectation les collègues le plus possible sur une seule et même école ( en tenant compte de toutes les décharges de direction y compris exceptionnelles et des temps partiels des collègues) ;
  • que les collègues en mesure de carte scolaire soient contactés le plus rapidement possible et que leurs vœux soient respectés ;
  • que les demandes de délégation soient traitées en priorité avant la phase 2. Sur ce dernier point, plusieurs collègues qui ont déjà assuré un intérim de direction ou qui sont sur la liste d’aptitude avaient demandé à être délégués sur un poste de direction. Nous n’avons pas été entendus quand nous avons demandé que ces collègues soient délégués avant la 2e phase, pourtant c’était l’intérêt du service. De fait, un certain nombre de PES se trouvent en charge de direction dès la rentrée.

Dans ces conditions, la troisième phase risque d’être très lourde. Ce qui a pour conséquence une dégradation des conditions de rentrée. Le maximum d’affectations auraient dû se faire sur les derniers jours de l’année, de façon à permettre à nos collègues de prendre contact avec les écoles avant les vacances, pour préparer la rentrée prochaine.

Temps partiels

Le SNUipp FSU 31 a encouragé les collègues à acter le contentieux entre eux et l’Inspection d’Académie sur les quotités de temps partiels sur autorisation en écrivant des lettres de recours gracieux ou en effectuant une saisine de la CAPD. Les textes vous donnent, monsieur l’Inspecteur d’Académie deux mois pour informer la CAPD des saisines.

Certains collègues ont envoyé leur saisine dès le 10 juin. Quand leurs demandes seront-elles examinées ?

Pour le SNUipp FSU , les sous nombres sur le département ne sont pas un argument pour refuser les temps partiels. Outre le fait que les postes au concours et le recours à une liste complémentaire réduisent le sous nombres à 15 sur le 31, nous estimons que dans une profession où la disponibilité et la relation aux élèves sont centraux, mettre nos collègues en situation de réussite professionnelle est une gestion rationnelle des personnels du point de vue de la qualité du service rendu aux élèves.

TRS

Autre élément marquant, les emplois du temps des TRS. Les fiches de vœux ne semblent pas avoir été prises en compte. Non seulement les emplois du temps de nos collègues les mettent souvent en difficulté, mais aussi, c’est le revers de la même médaille, ce sont les écoles qui voient leur fonctionnement détérioré. Ainsi, trois TRS peuvent se succéder sur une école là où un seul aurait suffit, favorisant cohérence éducative et pédagogique.

INEAT EXEAT.

Le SNUipp FSU renouvelle sa demande d’une CAPD sur les INEATS. En effet, plus de 250 collègues sont en attente d’intégration du département pour rapprochement de conjoints et ce parfois depuis plusieurs année. D’après nos informations, une liste d’une cinquantaine de noms a été établie pour intégrer l’académie de Toulouse dans les limites des autorisations dont 31 pour la Haute Garonne

HORS CLASSE.

Le SNUipp-FSU se félicite des corrections apportées sur le listing du passage à la Hors-Classe. Les collègues de SEGPA en éducation prioritaire ont obtenu les points REP qui leur étaient dûs ainsi que les collègues des écoles de REP + qui avaient été oubliés.


Documents joints

opendocument text - 74.8 ko
opendocument text - 74.8 ko

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois