Consignes de sécurité : les enseignants ne peuvent pas tout !

lundi 30 novembre 2015
par  snu31
popularité : 1%

Ce 20 novembre, les écoles ont été destinataires des mesures à mettre en place dans le cadre du plan vigipirate. Le SNUipp-FSU 31 propose aux équipes un courrier pour s’adresser au DASEN, sous couvert de l’IEN de circonscription, expliquant l’impossibilité à les mettre en œuvre.

Avec la période de fin d’année qui approche et les multiples manifestations qui vont se dérouler dans nos écoles (spectacles, marché de noël etc.), il nous paraît important de rappeler à notre hiérarchie, de l’IEN à la ministre, que c’est facile mais peu réaliste d’exiger d’enseignants des taches réservées à des personnels de police ou de sécurité. Il ne nous est pas demandé une vigilance qui relève du bon sens mais des contrôles d’identité et des fouilles !

Nous attirons l’attention de tous les collègues sur le fait que la circulaire dit que l’on peut, pas que l’on doit pratiquer ces contrôles. Par ailleurs, les personnes contrôlées sont en droit de refuser.

Voici la trame du courrier que nous vous proposons :

En date du 20 novembre 2015, les écoles se sont vues destinataires des mesures actualisées du plan vigipirate. Nous comprenons le besoin évident de la vigilance citoyenne que nous devons tous adopter.

Pour autant, ce plan permet aux personnels via les directeurs et directrices d’école, « un contrôle visuel des sacs » et un « contrôle systématique de l’identité des personnes étrangères à l’école ». Ces préconisations sont purement impossibles à mettre en œuvre à l’échelle d’un établissement, prenant encore une fois les directions d’école en étau entre les directives ministérielles et le principe de réalité.

Un directeur d’école est avant tout un enseignant responsable d’une classe ; ce n’est ni un concierge ni un gendarme. C’est d’abord un enseignant qui doit garder une relation de confiance avec les usagers de l’école. Que ferait-il des soupçons forcément arbitraires qu’il pourrait porter sur un sac à la forme ou au contenu douteux ? Que fait le directeur d’école de sa classe quand il contrôle l’identité du livreur de colis, du chauffeur de taxi, du représentant d’édition, du président d’association ? Que font ses élèves quand il contrôle l’identité de l’oncle, du cousin, de l’ami qui vient chercher, de façon inopinée, un enfant malade en pleine journée ?

Ce plan marque une fois de plus une fracture entre les instances décisionnelles et la réalité du terrain ; il ne fait qu’accroître une pression déjà bien trop lourde portée sur les directions d’école et les équipes enseignantes qui en l’état ne pourront en appliquer le contenu et se sentiront, bien souvent coupables de ne pas pouvoir le faire.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.