Et revoilà les EPEP ?

vendredi 8 janvier 2016
par  snu31
popularité : 1%

Le rapport de l’IGEN* et IGAENR* sur le « Pilotage et fonctionnement de la circonscription du premier degré » répond à une commande ministérielle et interroge l’organisation du premier degré avec ses circonscriptions et ses écoles au regard des choix politiques actuels.

Une disparition des circonscriptions et une transformation du statut de l’école

C’est autour de cette piste que ce rapport est construit.

Scénario 1 Il envisage la création d’un établissement public du 1er degré (EPEP) avec une autonomie budgétaire sur le modèle des EPLE, et un directeur devenu chef d’établissement. La taille de celui-ci serait variable selon le contexte (école urbaine d’une quinzaine de classes, une dizaine d’écoles de 1 à 3 classes en milieu rural par exemple…).

Cela permettrait à la fois un pilotage de proximité, une économie d’échelle et le renforcement de l’articulation périscolaire/scolaire via les PEDT.

Scénario 2

Il porte sur la création d’un établissement public du socle commun (EPSC) pour une continuité pédagogique de la petite section à la troisième, dans le cadre d’une communauté scolaire élargie. Le principal du collège deviendrait le chef de l’EPSC, aidé dans sa tâche par un ou des adjoint(s) en charge du 1er degré.

Pour le SNUipp-FSU

La logique sous-tendue dans l’entièreté du rapport ne correspond aucunement à la vision du SNUipp-FSU. Le contenu de ce rapport va bien au-delà du pilotage et du fonctionnement de la seule circonscription. Il est en fait question de propositions portant sur la réorganisation structurelle de l’ensemble du réseau scolaire du 1er degré.

En fait, nous voyons réapparaître ici des projets que nous avons massivement rejetés, comme la mise en place des EPEP ou de l’école du socle par exemple.

Les rapporteurs pointent eux-mêmes les difficultés de mise en oeuvre de ces scénarios, notamment en raison des oppositions rencontrées. Mais, dans le même temps, les pistes envisagées dans le cadre du maintien des circonscriptions sont déjà en oeuvre : place grandissante des collectivités territoriales dans l’école (PEDT, contractualisations…), fusion et concentration d’écoles…

Le SNUipp-FSU refuse que la politique de réorganisation territoriale se traduise par une intrusion des collectivités territoriales dans l’organisation dans la pédagogie scolaire et l’organisation du travail des enseignants. La réflexion sur la place de la circonscription dans le pilotage et le fonctionnement ne doit pas masquer un projet de restructuration du tissu scolaire qui ne serait guidé que par des préoccupations d’ordre budgétaire. Pour le SNUipp-FSU, seul l’objectif d’amélioration de la qualité du service public d’éducation pour la réussite des élèves doit être déterminant dans les choix d’organisation.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.