Pourquoi être en grève ?

mardi 19 janvier 2016
par  snu31
popularité : 1%

Nous avons donné et donnerons jusqu’au 26 des arguments sur le fonds : évolution du pouvoir d’achat, situation des PE par rapport aux autres fonctionnaires,par rapport au second degré etc.

Nous souhaitons aborder ici la question de la grève par un autre versant et répondre à des réflexions entendues au contact des collègues.

"La grève, à quoi ça sert ?"

C’est le moment où l’argumentation syndicale est validée socialement. C’est la participation des personnels qui montre que ce que nous portons au ministère ou dans une négociation est partagé par la profession.

La grève permet aussi de travailler la société en s’adressant aux parents d’élèves et à l’opinion publique en général. C’est souvent un élément décisif pour mettre en débat et médiatiser nos revendications.

La grève du 26 doit donner du poids aux représentant-e-s des personnels dans la négociation qui va s’ouvrir en février sur les salaires.

Une grève d’une journée, ça ne sert à rien.

C’est déjà faux si on tient compte de ce qui est écrit plus haut.

Cela dit, certaines revendications exigent un niveau de mobilisation supérieur à une "grève carrée" (24 h). Le problème est que les mouvements sociaux ne sont pas prédictibles. C’est l’engagement des salarié-e-s dans une mobilisation qui ouvre ou ferme de possibles suites.

Par exemple, la hauteur de la mobilisation du 26 janvier pèsera d’une façon où d’une autre sur une suite après les propositions que fera la ministre de la Fonction Publique. Le succès des grèves de juin 2010 contre la réforme des retraites avait préparé le mouvement social de l’automne.

La grève, ça sert à rien à part faire cadeau de notre paie au patron

Certaines organisations syndicales développent ce type d’argumentaire, oubliant que sous une autre majorité politique, elles appelaient les collègues à la grève.

La grève affirme une capacité de mobilisation et une combativité des salarié-e-s. Elle est un frein ou une limite aux intentions du patronat ou de l’État employeur.

Le droit social est le produit d’un rapport de force, de luttes et de grèves multiples. Le MEDEF et le gouvernement ne s’arrêteront pas tout seuls. Ils poursuivent leur offensive contre les droits sociaux, le temps de travail ou le code du travail. Ils poursuivent les attaques contre l’Etat social hérité des rapports de forces sociaux de l’après guerre (droits sociaux, services publics etc.).

C’est dans leurs mobilisations collectives que les salarié-e-s ont une possibilité de peser sur les décisions. Ce n’est pas simple, mais c’est la seule voie.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.