Compte rendu du GT sur la circulaire mobilité de l’académie de Toulouse

jeudi 28 janvier 2016
par  snu31
popularité : 1%

En préambule, le SNUipp FSU 31 rappelle que le niveau académique n’est pas un niveau pertinent pour définir des règles applicables à des départements extrêmement différents.

C’est un échelon de plus inséré entre les textes nationaux et le département.

Le nouveau projet de circulaire est en régression du point de vu des droits des personnels.

Les postes profilés

L’administration continue à vouloir jouer au Tetris humain "un-e enseignant-e, un poste".

La circulaire académique ne ferme pas la possibilité de classer les collègues ayant un avis favorable. Les représentant-e-s des personnels, à l’unanimité ont défendu le classement au barème des avis favorables. Ca n’a pas été retenu.

La question sera rediscutée au niveau départemental.

Les référents de scolarité et les postes MDPH relèvent de collègues possédant des certifications. A la demande de certains DASEN de l’académie (lesquels ? l’administration a refusé de le dire...), ces postes glissent dans les postes attribués hors barèmes, autrement dit profilés.

Nous avons défendu les droits des personnels à faire figurer les postes profilés au rang de vœu de leur choix. L’administration met en avant des difficultés techniques (qu’elle provoque elle même...).

Pour le SNUipp FSU, les posts profilés sont la marque des technique de gestion emprunté au privé. Ce est faux de dire que cela rend le système plus efficient.

Ce qui le peut le rendre plus efficace, c’est des personnels formés, aptes à affronter l’ensemble des situations qui peuvent se présenter dans notre métier. C’est aussi de meilleures conditions de travail, des remplaçant-e-s en nombre suffisant, des RASED de proximité et des effectifs moins chargés.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois