Déclaration EREA de la FSU au CTA du 28 janvier

vendredi 29 janvier 2016
par  snu31
popularité : 2%

La FSU s’oppose et s’opposera avec les personnels à toute remise en cause des PE-éducateurs dans les EREA.

La notion d’internat éducatif a été pensée comme un moyen de prévention du décrochage scolaire de jeunes en très grande difficulté scolaire et sociale, en manque de repères socio-affectifs et culturels. L’internat éducatif, comme son nom l’indique, nécessite des personnels formés et ce sont les professeurs des écoles spécialisés qui exercent ces fonctions éducatives au sein des EREA.

Dans ce cadre, on ne peut imaginer que des assistants d’éducation non formés, ayant un statut précaire, sans garantie de pérennité, puissent jouer ce rôle. Les élèves scolarisé.es en EREA et inscrit.es à l’internat, doivent être pris en charge par des personnels formés, intégrés dans la durée à l’EREA et acteurs du projet d’établissement.

A l’heure actuelle, il n’existe pas de personnels mieux placés que les professeurs des écoles pour assurer ces missions éducatives et de remédiation pédagogique.

Dans l’académie de Toulouse, il y a 3 EREA (Pamiers, Villefranche de Rouergue et Muret). Dans ces 3 établissements, la présence de PE-éducateurs, titulaires du CAPA-SH option F est un gage pour réduire le turn-over, garantir une aide aux devoirs et une remédiation pédagogique adaptée aux élèves et offrir à ces jeunes un environnement éducatif et sécurisant, riche et cohérent.

Ce ne sont pas des discours qui permettront de lutter contre le décrochage scolaire ou les sorties sans qualification du système scolaire, encore moins des décisions visant à remettre en cause ce qui fonctionne.

De même pour le projet de fermeture de la SEGPA de Saint Béat, ces dispositifs concrets et opérationnels ne peuvent disparaître.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois