NON REMPLACEMENT : compte-rendu de la grève du 5 février

vendredi 5 février 2016
par  snu31
popularité : 1%

Ce vendredi 5 février, une dizaine d’écoles étaient fermées suite à l’appel à la grève initié par les collègues de Daurat élementaire et les Zil rep+ et soutenu par plusieurs syndicats dont le SNUipp (voir notre article ici).

Plus de 120 collègues se sont retrouvés en Assemblée Générale à l’Ecole élémentaire Bastide pour échanger sur la problématique du non remplacement sur le département et le manque de moyens en général.

Une nouvelle journée de grève a été décidée mardi 16 février, veille du CTSD (instances de carte scolaire).

D’ores et déjà, le SNUipp-FSU 31, le snudi-FO 31 et la CGT-Educ’action 31 ont appelé au rassemblement le 17 févier à 14h devant le Rectorat, le jour même du CTSD.

Une intersyndicale se réunira en début de semaine prochaine pour faire le point sur les actions en cours et décider d’un appel unitaire.

Nous sommes toutes et tous concerné-es par la question du non-remplacement qui impacte lourdement nos écoles. Aussi, nous incitons tous les collègues à déposer leur intention de faire grève pour la journée du 16 février.

Ce vendredi, une délégation a été reçue au rectorat par Monsieur FAISY, secrétaire général adjoint à la rectrice et Mme RUFAS, chef de bureau de la DPE 5.

Voici les principaux éléments qu’a portés le SNUipp-FSU 31 lors de cette rencontre avec l’administration départementale.

La situation du non remplacement a atteint un point dramatique dans le département. Ce n’est pas nouveau, déjà l’an dernier, nous dénoncions cette pénurie de remplaçants.

D’après notre compteur non remplacement, qui ne donne qu’une vision partielle du dysfonctionnement, 204 demi- journées de classes n’auraient pas été remplacées en Hte-Garonne en décembre, 310 en janvier et sur les 4 premiers jours de février, 70 demi-journées sont déjà recensées. La réalité est bien sûr bien plus grave.

Tous les jours dans les écoles, ce sont plusieurs centaines d’élèves qui ne peuvent plus bénéficier d’enseignement, des dizaines de collègues qui ne sont plus remplacés pour une même circonscription. A cela s’ajoutent de très nombreux problèmes de non-remplacement d’ATSEM et d’agents techniques sur la commune de Toulouse.

Cette situation impacte lourdement le fonctionnement quotidien des écoles. Elle met tous les personnels sous tension qui doivent faire face à des déséquilibres permanents. Nos élèves déjà privés d’enseignement sont, de plus, accueillis dans de mauvaises conditions, à la limite de la sécurité. L’administration joue avec la conscience professionnelle des collègues qui absorbent cette difficulté et cette désorganisation jusqu’à l’épuisement voire la souffrance.

C’est pourquoi, aujourd’hui, des écoles sont fermées, des personnels sont en grève pour dénoncer cette situation devenue intenable. Car rarement la continuité du service public d’éducation n’avait été aussi malmenée. La grève à l’école Olympe de Gouges à Toulouse en décembre dernier et actuellement sur les EREA illustrent bien le manque de moyens et les tensions vécues sur le terrain.

Quelques exemples éclairants :

  • Sur la circonscription de Blagnac : 15 remplacements non assurés la semaine dernière, des directeurs obligés de prendre la classe sur leur temps de décharge, un renfort pédagogique utilisé comme ZIL et des élèves de MS répartis tous les après-midi depuis le 18 janvier et ce jusqu’au 12/02 dans des classes d’une école primaire.
  • 30 absences non remplacées sur 15 jours de classe à l’école Soupetard : 100 élèves à répartir sur 2 classes.
  • une enseignante ZIL REP+ en congé maternité non remplacée pendant deux périodes.
  • EEPU Saint Genies Bellevue le 11/01 : 48 élèves à répartir sur 5 classes.

Nous demandons au DASEN d’ouvrir les postes de remplaçants nécessaires au bon fonctionnement du département.

Pour le SNUipp-FSU 31, cela passe par une dotation supplémentaire pour la Hte-Garonne qui devra faire face à l’arrivée de 2 235 élèves soit +1.9% élèves à la rentrée 2016. Pour absorber la hausse démographique, répondre à tous les besoins et notamment celui du remplacement, il faudra une dotation supplémentaire. Dans l’immédiat, nous demandons à l’inspecteur d’académie de trouver des solutions pour faire face à la pénurie de remplaçants.

Impact du non remplacement sur le dispositif Education Prioritaire

Ce dispositif, pourtant annoncé comme une des mesures clé de la refondation de l’éducation prioritaire est mis en péril. Quand les personnels ZIL REP+ ne sont pas remplacés, en plus de mettre à mal des écoles, déjà aux publics fragiles, c’est tout un dispositif qui vole en éclat.

Qu’il s’agisse du nécessaire travail collectif, de la réflexion pédagogique, du suivi des élèves, des relations avec les parents et les partenaires, ce sont toutes ces missions qui sont remises en question.

Le SNUipp-FSU 31 rappelle son attachement à un dispositif REP+ de qualité pour les élèves et les enseignants (titulaires et remplaçants).

Pour le SNUipp-FSU 31 qui a consulté les collègues des 2 réseaux préfigurateurs en fin d’année dernière, cela passe par :

  • des moyens dédiés affectés au fonctionnement de ce dispositif
  • une réelle périodicité de la pondération
  • un étalement sur l’année
  • une liberté d’organisation des équipes
  • un ZIL REP+ référent pour chaque classe.

Le SNUipp-FSU 31 continuera à porter ses exigences sur cette question.

Concernant le protocole d’absence des ZIL REP + envoyé dans les écoles le 04/02, le SNUipp-FSU 31 s’oppose à sa mise en place. Les directeurs/trices ne sont pas des supérieurs hiérarchiques. Ils n’ont pas à décider d’enlever leur droit à la pondération des personnels exerçant en EP ( titulaire comme remplaçant).

Le représentant du DASEN a reconnu le problème de remplacement dans le département. Il a affirmé que des solutions immédiates seront examinées par les services afin de répondre à l’urgence actuelle. Concernant les créations pour la rentrée 2016, le DASEN envisagerait d’ouvrir 30 à 50 postes de remplaçants supplémentaires pour la Hte-Garonne.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.