9 mars dans la rue : loi Travail : un projet inacceptable, des mobilisations indispensables

lundi 7 mars 2016
par  snu31
popularité : 1%

Exaspération et colère.

Non content de faire condamner à 9 mois de prison ferme 8 syndicalistes de GoodYear pour avoir défendu leur emploi, le gouvernement avec sa « loi travail » attaque au bulldozer le code du travail et les statuts des salarié-e-s.

Plafonnement du barème des indemnités prud’homales, facilitation des licenciements économiques, inversion de la hiérarchie des normes (l’accord d’entreprise prend le pas sur les accords généraux), offensives sur la durée légale de travail (35 heures, possibilité de faire travailler 12 heures par jour et augmentation du temps de travail des apprentis mineurs ou encore nombre de dispositions relatives à la formation professionnelle)... les attaques sont lourdes et exigent que nous nous mobilisions.

Déjà la pétition d’initiative citoyenne a recueilli au moment où nous écrivons plus de un million de signatures. Pour signer cliquez LA. Les organisations de jeunesse ne s’y sont pas trompées. Elles appellent à descendre dans la rue dès le mercredi 9 mars rapidement suivies par la CGT, la FSU et Solidaires.

En Haute Garonne une manifestation est prévue à partir de 11 h 30 place Jeanne d’Arc à l’initiative de l’intersyndicale CGT, FSU, Solidaires et des organisations étudiantes. Elle commencera par des prises de parole pour permettre à toutes celles et ceux qui le peuvent de la rejoindre, puis la manifestation partira vers 12h15 et se dirigera vers la CCI (Chambre de Commerce et d’industrie).

Un rassemblement est également prévu à 17 h 30 à St Gaudens.

Les dates de grève du 22 mars (grève unitaire salaire fonction publique) et du 31 mars (interprofessionnelle) prennent dans la période une autre dimension.

C’est l’avenir de nos enfants, de nos élèves dont il est question. Mais comme sur les premières contre réformes sur les retraites en 1993, se serait une erreur de croire que cela ne concerne que le privé. Quand les remises en cause des droits fondamentaux des salarié-e-s sont d’une telle ampleur, elles impactent toute la société et fragilise y compris les statuts de la fonction publique d’État. C’est donc bien aussi de notre avenir dont il est question.

Et, comme pour le CPE, le projet de loi travail n’est pas amendable et doit être abandonné car non, il n’y aura pas moins de chômage si les salariés qui ont un travail sont moins protégés, il y aura encore plus de précarité, de travailleurs pauvres et de chômeurs !


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.