100 000 personnes dans les rues de Toulouse !

vendredi 1er avril 2016
par  snu31
popularité : 1%

Après un 31 mars réussit dans toutes la France, nous exigeons toujours le retrait du projet de loi travail et des régressions majeures qu’il implique. Après un 31 mars massif partout en France, il nous faut maintenir et amplifier la mobilisation.

Le 5 avril sera une journée d’action nationale des mouvements de jeunesse.

Le samedi 9 avril seront organisées dans toute la France des manifestation. A Toulouse, la CGT - FO - Solidaires - la FSU - l’UNEF - l’UET - la FIDL appellent les salarié-e-s, les retraités et la jeunesse à manifester à 11 heures, Place Arnaud Bernard

Bilan du 31 mars

Hier, des dizaines d’écoles étaient fermées. Un tiers des enseignant-e-s du premier degré de la Haute Garonne était en grève.

Ces collègues ont compris que les mêmes logiques sont à l’œuvre dans le public et dans le privé. L’affaiblissement des cadre nationaux (code du travail et statuts des agents des fonctions publiques) participe à la division du salariat et à son affaiblissement vis-à-vis des employeurs.

Le privé et le public

Dans la fonction publique, le projet de loi "déontologie des fonctionnaires" dans sa version adoptée au sénat le 27 janvier dernier, comportait plusieurs mesures qui constituant des atteintes graves au statut général des fonctionnaires notamment :

1. Instauration d’une obligation de dignité et d’une obligation de réserve pour tous les agents publics quel que soit leur grade ou fonction ;

2. Restauration des 3 jours de carence sans traitement en cas d’arrêt maladie ;

3. Création d’une sanction nouvelle dans la FPE et la FPH permettant la mise à pied sans traitement pour une durée de 3 jours, sans passage en conseil de discipline ;

4. Réouverture des recrutements sous droit privé dans les GIP administratifs et du recours à l’intérim dans les trois versants ;

5. Dans la Fonction publique territoriale, assouplissement des conditions de recrutement sous CDD, fin des dérogations à la règle des 1607 heures de travail annuel et révision à la baisse des mesures garantissant la transparence des recrutements sans concours.

Le contexte social de mobilisation a amené la commission mixte (députés et sénateurs) à retirer les points 1, 2 et 3 (ce point dernier étant maintenu pour la territoriale !).

Un autre aspect du projet de loi travail porte sur la durée hebdomadaire, les 35 heures. Si elles sont remises en cause, nos obligations de services (24 heures + 108 h) peuvent être impactées et conduire à une augmentation du temps de travail. L’inverse exactement d’une baisse du temps de travail que nous revendiquons !


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.