Conseil de Discipline d’Alain Refalo

jeudi 27 août 2009
par  snu31
popularité : 2%

Le 9 juillet Alain Refalo passait en Conseil de Discipline car l’administration lui reprochait d’avoir fait savoir publiquement qu’il ne rentrait pas dans le dispositif de l’aide personnalisée.

Le Snuipp se félicite du succès du rassemblement de soutien

Devant l’ Inspection Académique, nous étions plus de 500, jeudi 9 juillet, pour exiger qu’aucune sanction disciplinaire ne frappe notre collègue Alain Refalo. C’est un vrai succès au regard de la date qu’avait choisie l’administration pour empêcher toute mobilisation d’envergure.
Plusieurs prises de paroles ont eu lieu, celles du SNUipp (Renaud Bousquet, secrétaire général adjoint), des élus (maire de Toulouse, vice président du conseil général), la FCPE, la LDH, le SGEN et la représentante des désobéisseurs notamment. La pétition intersyndicale à l’initiative du SNUipp qui a recueillie 6500 signatures en une semaine a été remise à l’Inspecteur d’Académie.

Un conseil de discipline marathon : début à 15 h, fin à minuit passé

Après neuf heures trente de débat dans la commission, nous restons convaincu du caractère inique et liberticide d’une sanction disciplinaire à l’encontre d’Alain Refalo.
A noter que le SNUipp a été très opiniâtre dans toutes les questions posées et dans la volonté de démontrer qu’il s’agissait d’une volonté de sanction politique et non pas d’une capd disciplinaire. Nous avons insisté sur le fait que le devoir de réserve, tel qu’il était présenté, n’existait pas, et qu’il n’y avait pas de jurisprudence sur l’appel à désobéissance collective.
Nous avons montré les contradictions du dossier, interrogé tous les témoins, demandé des confrontations, en particulier quant à l’accord explicite des parents avec la démarche engagée par notre collègue.
Au bilan, Alain a su dire les choses calmement mais expliquer les raisons de sa démarche face à l’incapacité de ce gouvernement d’entendre la colère et les aspirations légitimes de la communauté éducative.
Les représentants du personnel ont voté le refus de toute sanction, l’administration a voté contre.

Le ministère et l’administration en sanctionnant choisissent la voie de l’autoritarisme

Alain se voit rétrogradé d’un échelon. C’est une perte financière très importante. Nous ne pouvons pas accepter cette sanction et nous prenons dès à présent les contacts unitaires pour envisager les suites à donner.
Le ministère porte une lourde responsabilité. Le Snuipp fera tout ce qui est en son pouvoir pour le mettre en échec sur ce terrain comme sur celui de sa politique de casse du service public d’éducation


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.