Motion du conseil d’école en faveur de la reconstitution des RASED de proximité.

mercredi 22 février 2017
par  snu31
popularité : 2%

Face à une complexité croissante du métier, il est donc important de ne rien lâcher sur les RASED.

Proposition de motion du conseil d’école en faveur de la reconstitution des RASED de proximité.

Notre conseil d’école dénonce :

la dégradation de l’aide apportée aux élèves et notamment celles des élèves les plus en difficulté au sein de l’école

la dégradation des conditions de travail des enseignants, face à la difficulté scolaire et aux problèmes de comportement de certains élèves

la médicalisation de l’échec scolaire : recours massif à la MDPH (AVS)

l’externalisation grandissante de la prise en charge de la difficulté scolaire (orthophonistes par exemple), et donc le coût supplémentaire pour les parents (impôts, mutuelles, bilans non remboursés chez les neuropsychologues…)

l’augmentation des inégalités sociales de santé car certaines familles ne peuvent avoir accès à tous les soins (psychomotricité, ergothérapie...)

Notre conseil d’école réaffirme donc que pour enrayer la difficulté scolaire sur le long terme, il faut agir massivement sur l’aide que le service public de l’Éducation nationale doit apporter aux élèves, aux familles et aux enseignants.

Nous demandons un dispositif RASED complet (E, G, psy) pour 1000 élèves.

Quelques éléments de contexte

Le SNUipp FSU 31 organise une RIS "RASED un enjeu d’avenir" sur temps de travail le vendredi 17 mars de 14 à 17 heures dans les locaux de la FSU 31, 52 rue J. Babinet à Toulouse.

Entre 2008 et 2012, 1/3 des postes RASED a été supprimé passant de 15 000 à 10 000 postes au niveau national. En Haute Garonne, la saignée a été bien plus sévère.

La reprise de la création des postes depuis 2012 ne suffira ni à endiguer les départs à la retraite ni à combler la perte des 5000 postes de Réseau d’Aide Spécialisé aux Enfants en Difficulté perdus depuis 2008. Pour l’essentiel, elle a permis d’accompagner la hausse démographique tout en restaurant une formation initiale de moins bonne qualité que du temps des IUFM…

Sur la question des RASED, le ministère s’achève sur une très mauvaise note. La réforme de la formation spécialisée et la mise en place du CAPPEI (Certificat d’Aptitude Pédagogiques aux Pratiques de l’Ecole Inclusive) diminue le temps de formation de 25 % par rapport au CAPASH ! plus de détail ICI.

Une étude de l’IREDU publiée en février 2017, lance une nouvelle polémique sur les RASED remettant en cause leur efficacité. Les conclusions des chercheurs de l’IREDU sont sans appel : « nos résultats plaident dans l’ensemble pour un effet négatif du RASED sur le redoublement et sur le résultat aux évaluations CE2 ». Dans la foulée, l’étude ne préconise ni plus ni moins que se substituent à l’intervention des RASED, des « programmes permettant un travail avec l’ensemble de la classe mais adapté aux difficultés des élèves ». Le problème est que cette étude porte sur les cohortes d’élèves de 1997 ! Outre le fait que la population scolaire a changé, il y a eu entre temps 3 circulaires modifiant les missions des RASED ! C’est donc une conclusion bien rigoureuse pour une étude qui elle manque singulièrement de rigueur !


Documents joints

Motion Rased - Conseil d'école
Motion Rased - Conseil d'école

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois