Déclaration du SNUipp FSU 31 à la CAPD du 6 mars 2017

mardi 7 mars 2017
par  snu31
popularité : 1%

Au delà du grand jeu de course poursuite entre la justice et les puissants, la période électorale en cours est dominée par une surenchère d’attaques sur les acquis sociaux et les solidarités, présentés comme une charge pour le pays... Au cœur de ces solidarités, la fonction publique est à nouveau mise en cause, et ce sera à qui en réduira le plus les effectifs pour sauver la France... La France de qui ?... de ces pathétiques puissants que nous citions dans notre entame ?!!!

Cette campagne se déroule aussi dans un climat où montent et se montrent les sentiments de repli et de rejet de l’autre. Alors que notre pays est champion des inégalités sociales et scolaires, pour notre part, nous ne nous enfermerons pas dans ces déterminismes, et nous continuerons à être porteurs de solutions alternatives autour des solidarités, du partage du travail et des richesses, et du progrès social pour tous... Car ce sont bien les services publics et le système de protection sociale qui évitent un creusement profond des inégalités et maintiennent une certaine cohésion dans la société. Face aux remises en cause, le SNUipp-FSU avec la FSU mènent campagne pour déconstruire les clichés et les projets destructeurs pour la fonction publique, les services publics et l’ensemble de la protection sociale.

Ainsi, nous serons mobilisés demain, le 7 mars pour la défense des services publics en général et hospitaliers en particuliers..

Le 8 mars, nous participerons aux mobilisations internationales pour le droit des femmes, contre les inégalités de salaires et contre toute discrimination sexiste.

Le 21 mars, nous serons encore là pour la Journée d’action nationale interprofessionnelle de défense de la fonction publique, de l’industrie, pour l’abrogation de la loi travail, la semaine de 32 heures,et l’augmentation des salaires.

Enfin, le SNUipp-FSU souhaite réaffirmer la place essentielle et déterminante de l’école publique dans notre société et poursuivra ses actions pour préserver et démocratiser le service public l’éducation et défendre la professionnalité des enseignant-es ainsi que leurs droits. Dans ce cadre, l’investissement pour l’Ecole doit s’amplifier significativement car, malgré les insuffisantes créations de postes, les moyens alloués au premier degré en France, sont encore nettement inférieurs aux pays comparables de l’OCDE.

Liste d’aptitude à la direction d’école

Une des dernière communication du ministère de l’Education Nationale a porté sur la Direction. L’examen détaillé des mesures proposées laisse sur leur faim directrices et directeurs d’écoles qui attendent impatiemment de réelles dispositions pour alléger et simplifier leur travail. Les tâches administratives chronophages vont continuer de s’empiler au détriment du fonctionnement de l’école et de la réussite des élèves. Les directions vacantes aussi, s’empileront, et ce n’est pas le rejet de plus d’un quart des candidatures qui apportera des solutions... Cette année encore, des collègues sont donc refusé-es sur cette liste. Il est donc toujours étonnant d’exiger des compétences avant même d’être formé-e.

Congés de formation

Concernant les départs en congé de formation , on constatera que de nombreux collègues seront déçu-es, puisqu’il faudra certainement attendre la 4° ou 5° demande pour pouvoir bénéficier de ce droit. Face à cette forte demande, le volume doit être augmenté.

Formation spécialisée

5 ans après la priorité donnée à l’éducation et singulièrement à l’école primaire, force est de constater que les moyens accordés n’ont pas permis de restaurer les RASED de proximité supprimés massivement dans notre département. Cette année encore, aucun départ en formation E et G n’est prévu. Le vivier a ainsi été volontairement tari malgré les alertes du SNUipp. Dans notre département, il n’y a eu aucune volonté de reconstruire les RASED dont l’action est pourtant indispensable dans les écoles. Et pour finir d’achever un dispositif plébiscité par toutes et tous , 5 postes de maîtres G sont fermés sur le département dont un sur le secteur de la Reynerie, au Mirail en Réseau d’Education Prioritaire renforcé. Le rétablissement des RASED est une nécessité et nous continuerons à en porter l’exigence.

Quant à la réforme de la formation spécialisée (CAPASH transformé en Certificat d’Aptitude Professionnelle Aux Pratiques de l’Education Inclusive – CAPPEI), elle est fortement dégradée et les options (E et G en particulier) floutées et renvoyées à des Modules d’Initiatives Nationales sous dimensionnés. En l’état le projet cette nouvelle formation spécialisée n’est pas à la hauteur des exigences professionnelles des enseignements adapté et spécialisés. Le SNUipp-FSU s’oppose au projet de réforme de la formation des enseignants spécialisés.

Par ailleurs, il n’y a à ce jour aucune circulaire départementale de candidatures au CAPPEI, les options étant sensées ne plus exister, ceci peut entraîner des choix ou stratégies différentes dans les demandes pour cette nouvelle certification. Une CAPD pour revoir ces candidatures est-elle prévue ?


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois