Rassemblement et audience temps partiels

Compte-rendu de l’audience
jeudi 8 juin 2017
par  snu31
popularité : 2%

Après la grève du 30 mai (SNUipp-FSU 31 et CGT éduc 31), où la question des droits des personnels était fortement portée, cette nouvelle action a réuni une soixantaine de collègues à l’appel du SNUipp-FSU31, du snudi-FO et du SE-UNSA)

Une délégation a été reçue par M. Faysi et Mme Rufas

Voici notre intervention et le compte-rendu de cette audience :

Lors de la dernière CAPD, le 3 mai dernier, le DASEN annonçait enfin ses funestes orientations concernant les temps partiels : Refus des demandes sur autorisation pour les quotités autres que le mi-temps hebdomadaire et autorisation pour les ½ temps demandés jusqu’à la date du 31 mars. Il aura ensuite fallu attendre encore un mois, pour qu’arrivent dans les boîtes aux lettres des collègues les lettres de refus, par centaines. (400)

Le SNUipp-FSU 31 a rappelé à la série de faits maltraitants infligés à nos collègues :

- Aucune visibilité au moment des demandes. D’une année sur l’autre, les orientations changent du tout au tout et ne sont pas annoncées. On crée là une insécurité anxiogène, alors que pour nos collègues du secondaire, non seulement de telles restrictions n’existent pas mais les autorisations sont accordées tacitement pour 3 ans !

- Réponses très très tardives qui, outre le renforcement du caractère anxiogène encore, empêchent les collègues d’avoir connaissance d’ une donnée essentielle pour se projeter et organiser leur vie aussi bien personnelle que professionnelle !

- Inégalités de traitement Lors des entretiens préalables avec les IEN, certain-es se sont vu-es proposer un changement de quotité ( vers le 50% finalement accepté) quand rien n’a été proposes aux autres !

- Sélection financière On sait bien la différence de salaire entre un 80% et un 50%. Sur un salaire plein de 2000 € par exemple, elle est de 714 € ! En accordant les ½ temps et refusant les autres quotités moins pénalisantes, le DASEN opère un tri par l’argent, ce qui il est vrai n’est pas nouveau dans notre société…

Pour le SNUipp-FSU 31, cette gestion des personnels et de leur vie est de plus en plus inhumaine et socialement coûteuse. Ce n’est bon ni pour les personnels, ni pour le service public. En amont de la campagne temps partiel, le SNUipp-FSU 31 demande que des critères transparents et équitables soient communiqués aux personnels.

Depuis vendredi, où les premiers refus sont arrivés, les collègues qui nous contactent sont abasourdi-es, dépité-es, effondré-es, révolté-es. Le cynisme du dernier paragraphe n’est pas à même de leur remonter le moral. Tel un general envoyant ses troupes au combat, le DASEN parle de mobilisation essentiel des “ressources humaines” quand les derniers choix budgétaires successifs traduisent plutôt un désinvestissement dans l’école, une démobiliasation des décideurs !. Nos collègues ne sont pas de la chair à canon. Arrêttons de les culpabiliser, la réussite de tous élèves est leur veritable boussole !

Le paragraphe : “En effet, la situation déficitaire des personnels enseignants du premier degré dans le département de la Haute-Garonne me constraint à mobiliser l’ensemble des ressources humaines afin de faire face aux besoins de remplacement qui ne manqueront pas de survenir tout au long de l’année scolaire prochaine. Cette mobilisation des professeurs des écoles titulaires constitue un élement essentiel pour assurer l’enseignement dû aux élèves du départment et leur réussite.”

Nous mêmes, délégué-es du personnels, nous nous reconnaissons dans le ressenti des collègues et sommes révoltés par ces décisions :

- Comment peut-on refuser un temps partiel aux collègues qui demandent du temps, pour s’occuper d’un enfant, d’un parent ou d’un conjoint malade ou handicapé ?!

- Comment peut-on refuser un temps partiel à ces collègues, épuisé-es, qui demandent des respirations pour concilier leur vie professionnelle et personnelle ?!

- Comment peut-on refuser un temps partiel, à ces collègues investi-es dans une action, une association et balayer ainsi un projet dont on ne mesurera pas les effets colatéraux ?!

Vous comprendrez bien alors, que SNUipp-FSU 31 s’oppose à toute restriction sur le droit au temps partiel. Toutes les quotités prévues par les textes doivent être accordées aux collègues qui en font la demande ! Nous vous demandons donc de réorienter vos décisions dans ce sens. Et pour le fameux bon fonctionnement du remplacement que vous invoquez, de recruter suffisament, sur liste principale et sur la liste complémentaire qui doit être au niveau des besoins des departements de l’Académie !

Quelques éléments de réponse données Par Mr Faysi :

  • L’administration n’a pas d’intention de maltraitance vis à vis des personnels même si son point de vue peut apparaître trop gestionnaire.
  • Reconnaissance sur les problèmes de visibilités et de réponses trop tardives.
  • Tous les recours et saisines seront examinés avec vigilance. A minima, une explication individualisée sera donnée.
  • Sur le recrutement sur liste complémentaire : Les difficultés du département sont remontées au ministère.

Pour l’instant, aucune directive n’autorise le DASEN a faire appel à la liste complémentaire pour combler un déficit de personnel. Bien qu’il soit prévu une augmentation de son volume (une centaine par rapport à la trentaine de l’année passée), elle est toujours censée répondre uniquement aux désistements de la liste principale.

Sur la question des temps partiels refusés, le SNUipp-FSU 31 appelle les collègues concernés à déposer des recpours et à opérer des saisines de CAPD pour que leur situation soit rééxaminée. Nous contacter et nous envoyer des copies de ces démarches. Nous allons continuer à mettre la pression sur cette question et vous informerons de toute évolution.

Il est étonnant que la liste complémentaire soit envisagée à hauteur d’une centaine pour simplement faire face aux désistements de la liste principale du concours. Comme l’an passé, nous devrons très vite batailler pour que des recrutements soit effectués sur cette liste pour combler les sous-nombres et éviter ou limiter les recrutements de contractuels. Nous allons également mettre en avant ” ce vivier” de possibilités de recrutement pour que le DASEN infléchisse sa position et favorise l’accès aux droits des personnels : temps partiels, disponibilités, éxéats…


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois