Le SNUipp FSU 31 écrit au ministre de l’Education Nationale à propos de la suppression des PDMQDC dans le 31

jeudi 8 juin 2017
par  snu31
popularité : 1%

Jean Philippe Gadier

Guy Eric Jacquet

Esméralda Panadero

Alexia Seguin

Co secrétaires départementaux du SNUipp FSU 31 A

Monsieur Jean Michel Blanquer, Ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Objet : modalité de mise en œuvre des « CP à 12 » dans les écoles REP + de la Haute Garonne.

Toulouse, le 6 juin 2017.

Monsieur le Ministre,

Vous connaissez déjà la position nationale du SNUipp FSU exposée par courrier dès votre nomination ainsi que par les secrétaires généraux lors de l’audience accordée le 31 mai au SNUipp-FSU.

Le 1er juin 2017, lors du CDEN d’ajustement de la carte scolaire, Monsieur Caillaut, Directeur Académique des Services de l’Education Nationale en Haute Garonne, a pris la décision de fermer tous les postes « Plus de Maîtres Que De Classes » sur les 18 écoles REP+ de notre département ; soit 22,5 ETP.

Sous divers acronymes, des maîtres supplémentaires existent dans les écoles de l’éducation prioritaire de la Haute-Garonne depuis trente cinq ans. Ils font partie intégrante de la culture des écoles. Tout au long de ces décennies, le fonctionnement autour de ces enseignants supplémentaires a évolué, au fil de la réflexion des équipes, des projets des écoles et des apports de la recherche. Depuis 2013, la mise en œuvre du dispositif a été acté et mis en place au niveau national.

Aussi bien localement que nationalement, Recteurs, DASEN, IEN, chercheurs et enseignant-es reconnaissent son efficience et soulignent la dynamique et le collectif de travail ainsi enclenchés dans les équipes qui plébiscitent le dispositif.

C’est donc une décision extrêmement forte que vient de prendre le DASEN dans notre département. Ce choix précipité et sans aucune concertation est maltraitant pour les équipes investies sur le terrain, irrespectueux de leur travail et par là, des élèves dans les écoles.

De plus les collègues touchés par ces fermetures et devant participer aux phases complémentaires du mouvement se retrouvent face à des choix limités et instables (nominations provisoires).

Cela choque d’autant plus que votre objectif de mettre les CP à 12 dans les écoles de REP + est compatible avec des décisions plus nuancées. En effet, d’autres choix sont possibles, respectueux de l’engagement des équipes et du travail mené avec les élèves. Il serait possible de maintenir le dispositif PDMQDC dans les REP+ . En le maintenant et en ouvrant des postes supplémentaires de PDMQDC dans les écoles pour permettre le passage à 12 CP, les moyens engagés seraient identiques à ceux prévus par Monsieur Caillaut pour mettre en œuvre la mesure de dédoublement des CP en REP+ dès la rentrée 2017. Il n’y aurait pas de coût supplémentaire pour le département.

Un scénario chiffré a été exposé et proposé lors de la déclaration liminaire de la FSU au CDEN du 1er juin mais n’a pas reçu de réponse de la part de monsieur le Directeur Académique si ce n’est le maintien de sa position initiale.

Notre proposition permet de maintenir dans les écoles de REP+ un dispositif ancré dans le travail des équipes, qui permet de développer de nouvelles organisations pédagogiques et qui a toute sa place dans la prévention et la lutte contre la difficulté scolaire.

Enfin, renoncer à cette décision précipitée permettrait de laisser le temps au personnels et aux écoles en cas de confirmation du vote de la présidentielle. Si cette mesure de dédoublement des CP à 12 aboutissait, comme l’indique ses premiers effets, à une profonde remise en cause du dispositif PDMQDC introduit par la loi de refondation de l’école, les fermetures de postes pourraient intervenir lors de la première phase de la carte scolaire 2017-2018, laissant les personnels accéder à tous les postes disponibles du département.

Monsieur le Ministre, vous l’avez compris, avec de très nombreux chercheurs de premier plan en matière d’éducation, nous ne sommes pas convaincus sur le fond par votre proposition.

Nous vous demandons d’aider votre administration de la Haute Garonne à prendre la bonne décision, en étudiant notre proposition, de façon à concilier la mise en place de votre mesure des CP à 12 avec le respect des personnels et l’investissement des acteurs de terrain.

Comptant sur votre sens de la conciliation, nous vous prions d’accepter, monsieur le Ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche accepter l’expression de notre engagement contre les inégalités scolaires de notre système éducatif ainsi que nos respectueuses salutations.


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.