Une rentrée sous forme de régression dans les enseignements adapté et spécialisé du second degré

lundi 18 septembre 2017
par  snu31
popularité : 1%

Le décret 2017-964, du 10 mai 2017 crée une nouvelle indemnité spéciale pour les enseignant-es de SEGPA/ULIS et EREA de 1765 € en lieu et place du paiement des heures de coordination et de synthèse en HSE. L’ISAE est bien versée à ces collègues mais dans le même temps ceux-ci constatent la suppression de l’indemnité spécifique de 1558€. Celui induit pour certains collègues une perte annuelle de 359euros /an.

Les enseignant-es exerçant dans le second degré ont partie des perdants de la revalorisation.

Pour le SNUipp-FSU, l’Indemnité Spécifique faisait partie des dispositions attractives pour des postes considérés comme difficiles. Supprimer cette indemnité, c’est nier la spécificité des pos-tes dans l’enseignement adapté du second degré. En rendant ces postes moins attractifs le ministère fait le choix de fragiliser les équipes et les structures.

La Direction des Affaires Financières vient d’indiquer que l’indemnité spéciale ne sera versée qu’en octobre, avec rétroactif au 01.09.2017.

Dans les EREA, la fragilisation des internats éducatifs, de leur rôle et de leurs missions, par la suppression notamment des postes de PE éducateurs s’ajoute à cette dégradation salariale.

Les collègues exerçant en milieu pénitentiaire quant eux, vont subir une double peine : une augmentation de leurs obligations de service se rajoute à la perte de salaire. En effet, le nouveau décret sur les obligations de service des enseignants des écoles ajoute 3h par semaine aux enseignants exerçant en milieu pénitentiaire en incluant les 108 h dans leur service.

Face à cette situation, le SNUipp-FSU interviendra auprès du ministre pour obtenir la garantie d’une équité de traitement pour tous les personnels.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois