La note de service de l’IEN de la circo de Colomiers : un exemple de ce qui ne va pas

vendredi 22 septembre 2017
par  snu31
popularité : 1%

Voilà un document de 5 pages sur les APC qui est arrivé dans les écoles de la circonscription de Colomiers.

Dès la première page, on trouve ceci : "En somme, cela signifie qu’un élève peut bénéficier de 36 heures d’enseignement supplémentaires tout au long de l’année. Par exemple, tout au long de sa scolarité élémentaire un élève peut avoir la chance d’être soutenu dans ses apprentissages durant 180 heures."

Le terme est discutable. D’abord, parce qu’historiquement, les APC font suite aux AP qui ont été mises en places au moment où Darcos faisait passer la semaine scolaire de 26 à 24 heures pour tous les élèves tout en supprimant 5000 postes de RASED. Doit-on vraiment parler de chances quand de très nombreuses études de chercheurs montrent que c’est la remédiation sur le temps scolaire qui est efficace, pas une forme d’externalisation en dehors du temps de classe scolaire obligatoire.

L’IEN serait mieux inspirée d’en rester aux faits, sans jugement de valeur.

Vient ensuite une partie que le SNUipp FSU juge comme prescriptive et non respectueuse de l’esprit et de la lettre de la circulaire 2013-017 du 6-2-2013.

Nous rappelons des passages de cette circulaire :

"Elles (les APC) sont organisées par les enseignants et mises en œuvre sous leur responsabilité, éventuellement en articulation avec les activités périscolaires." [...] Le conseil des maîtres propose l’organisation générale de ces activités pédagogiques complémentaires, qui est arrêtée annuellement par l’IEN, dans le cadre général du tableau organisant le service des enseignants du premier degré adressé par les directeurs d’école aux IEN.

Pour le SNUipp FSU 31, une grande partie de la circulaire de l’IEN est prescriptive, intrusive par rapport aux décision du conseil des maîtres.

Elle contient des contradictions formelles au travers des inter titres de la partie 1. Des principes d’organisation" dont voici les inter titres.

-* Une démarche fondée sur une identification des besoins

  • Une démarche souple et modulable
  • Une démarche méthodique et rigoureuse

Nous vous laissons donc imaginer la démarche "souple, modulable, méthodique et rigoureuse"...

De ce point de vue, il n’est pas sérieux de rentrer a priori et en début d’année dans le détail des contenus de prise en charge alors que l’on ne connait pas les élèves qui seraient potentiellement concernés au cours de l’année ni même leur difficultés.

Un renvoi de l’organisation générale dans l’emploi du temps est donc la seule chose raisonnable.

Dans la partie de la circulaire intitulée "Conception et mise en œuvre de l’APC" il y a une première affirmation à l’étape 0 (le zéro étant surement censé apporter une caution scientifique !?).

"Tout d’abord, les APC servent la continuité du parcours de l’élève." Dans quel texte trouve-t-on cela ?

Ensuite, et c’est plus grave il est écrit "En effet, dès les premiers jours de la rentrée, elles peuvent être mobilisées, sans attendre, afin de prendre en charge les élèves bénéficiant d’un PPRE". (sur ce qu’est un PPRE voir ICI)

Ce raisonnement induit que l’APC est adapté à la grande difficulté scolaire. Tous les enseignants savent que c’est faux est que c’est une des difficultés engendrées par l’absence de RASED de proximité.

Celles et ceux qui auront suivi le lien sur le PPRE pourront constater que cette évaluation est complexe, nécessite des regards croisés. Une proposition d’APC dès les premier jours apparaît tout à fait précipitée. Là aussi, aucun texte ne l’indique.

Le problème de l’étape 2 c’est que ce n’est pas une étape de début d’année mais une réflexion qui devrait être reprise autant que de besoin.

Le SNUipp FSU considère qu’il est indispensable que les enseignant-e-s reprennent la main sur leur métier en particulier face à la hiérarchie quand elle confond contrôle de conformité et prescription. Les méthodes de pilotage injonctives représente un déni de professionnalisme à l’encontre des enseignant-e-s.


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.