Le rapport de la Cours des Comptes : haro sur les enseignant-e-s !

jeudi 5 octobre 2017
par  snu31
popularité : 1%

Avec la Cour des Comptes on est jamais déçu, surtout si on est un chaud partisan de la doxa libérale.

Dans sa dernière livraison, la Cour des Comptes s’intéresse aux enseignant-e-s. Elle considère que la ressource est mal gérée...

La cour des Comptes estime qu’un effort budgétaire a été fait sous la mandature précédente et que c’était l’occasion rêvée pour imposer des contreparties. Elle semble oublié la période précédente, retenir les créations de postes mais oublier les 80 000 suppressions.

Le retour des maîtres directeurs ?

La cour des comptes souhaitent donner aux directrices et directeurs plus de pouvoirs sur l’évaluation des enseignant-e-s, pour moduler la répartition annuelle des heures de services ou encore d’avoir leur mot à dire sur l’affectation des enseignant-e-s. En fait, l’absence de petits chefs perturbe les grands chefs de la cours des comptes dans leur vision du monde. Ils n’ont toujours pas compris comment fonctionnaient les écoles, que le principal moteur des collègues était la réussite de leur élèves.

Nous aurions des contreparties à fournir !

Elle Pointe une augmentation de la masse salariale de 7,5 % comme quelque chose qui justifierait de demander plus de travail aux enseignant-e-s. Elle ne tient pas compte de la perte de pouvoir d’achat qui équivaut à pratiquement deux mois de salaires par ans pour un PE. Elle cache ce fait sur une évolution globale liée à la progression de carrière. Or, c’est précisément sur leur carrière que les enseignant-e-s perdent de l’argent et que leur travail est moins reconnu.

Cela ne l’empêche pas d’exiger des « contreparties » demandées aux enseignants en matière d’organisation et de temps de travail. « L’Etat", regrette la cour des comptes n’a pas mis à profit cet effort budgétaire important pour procéder à des réformes structurelles », déplorent-ils.

Faut-il rappeler que les enseignant-e-s du premier degré français sont parmi les moins bien payé-e-s d’Europe avec le plus grand nombre d’heures de cours et les effectif de classe les plus lourds ?

Apparemment oui. D’ailleurs dans un rapports précédents, la cour des Comptes préconisait non seulement le gel du point d’indice mais le gel des promotions !

Annualisation du temps de travail

Annualiser le temps de travail des enseignants du second degré. En fonction des absences des collègues le nombres d’heures hebdomadaires pourrait augmenter...

On retrouve deux chose derrière cette proposition : une non prise en compte du travail invisible et de l’impact qu’il a sur la qualité de l’enseignement et l’absentéisme supposé des enseignant-e-s qui est pourtant moins élevés que celui des salarié-e-s du privé.

Bivalence

Instaurer la bivalence : ainsi un-e professeur de français pourrait se transformer en historien-ne ou géographe, un-e professeur-e de mathématique en enseignant-e de biologie ou géologie...

La cour des comptes prône la rupture avec les règles d’affectation en particulier pour l’Éducation Prioritaire en donnant le pouvoir de recrutement aux chefs d’établissement et en contournant les règles collectives qui assurent l’équité entre les personnels. Le système ECLAIR avait déjà mis cette méthode en avant sans que l’on puisse constater qui que se soit de positif pour les établissements concernés.

Dans sa réponse, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer indique que les évolutions à venir s’inscriront "dans une approche davantage qualitative de la gestion des ressources humaines, au bénéfice des enseignants et au service du progrès des élèves".

Les enseignant-e-s doivent envoyer une première réponse le 10 octobre. La cour des comptes n’est pas plus objective ou indépendante que la commission européenne ou d’autres organismes. Elle exprime la politique attendue des secteurs dominants de la société qui veulent réduire les coûts des services publics, les dégrader pour mieux les marchandiser. Ça passe aussi par l’affaiblissement statutaire des personnels.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 6 OCTOBRE 2017

La circulaire rectorale du 4 avril 2017 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite en septembre 2017 doivent parvenir pour le 6 octobre 2017 dernier délai. Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.