Compte-rendu de l’audience DASEN sur les RASED 18 janvier 2018

lundi 22 janvier 2018
par  snu31
popularité : 3%

A sa demande, le SNUipp-FSU 31 a été reçu en audience par Mme Méry, IEN adjointe au DASEN et Monsieur Faisy, secrétaire général sur la situation des RASED du département le 18 janvier.

Nous avons alerté l’administration sur la dégradation des situations de grande difficulté dans les écoles, pour les élèves, les collègues et les familles.

Pour le SNUipp-FSU, l’école inclusive est en souffrance. Elle a besoin de ces ressources internes que constituent les RASED et de ressources opérationnelles en capacité. Le SNUipp-FSU 31 revendique le retour à la situation de 2008.

Pour mémoire :

  • En 2008 : 114 postes E, 78 postes G, 70 psychologues scolaires
  • En 2011 : 66 postes E, 54 postes G, 79 psychologues scolaires
  • Rentrée 2017 : 22 postes E, 17 postes G, 83 psychologues scolaires pour 120 400 élèves (soit 7086 élèves pour 1 enseignant.e G et 5476 pour un enseignant.e E)

Nous avons dénoncé les conséquences directes de cette pénurie ; à savoir l’externalisation et la médicalisation des aides qui sont devenues bien trop systématiques , sans pour autant répondre aux problématiques de grandes difficultés que rencontrent les enseignants au sein de l’école. Le SNUipp avec les RASED et les psychologues ont déjà alerté le DASEN sur cette dérive lors d’audiences passées.

Il y a donc urgence dans notre département à reconstituer les RASED, à relancer des départs en formations spécialisée CAPPEI option « Travailler en RASED ».

Nous avons également interrogé l’administration sur l’avenir des RASED de circonscription et leur prise en compte dans les futures opérations de carte scolaire 2018.

Réponses IA

Le contexte très tendu sur la question des moyens fait qu’il ne pourra pas y avoir d’ouvertures de poste comme demandé par le SNUipp-FSU 31. Le travail sur la carte scolaire est en cours. A ce stade de préparation, il n’y aurait pas de nouvelles fermertures de postes prévues.

Par contre, il est envisagé de mener la réflexion sur la répartition des RASED sur les territoires en fonction des besoins. Avec un seul E et G par circonscription, Mme Méry reconnaît qu’il n’est pas possible, dans ce contexte, de mener à bien les missions dévolues au RASED et qu’une évolution est nécessaire : utilisation des RASED comme pôle ressources/technique, marginalisant encore plus la prise en charge d’élèves.

Pour le SNUipp-FSU 31, il ne peut y avoir d’adaptation au contexte actuel très dégradé. C’est de la reconstitution des équipes RASED de proximité dont l’école a besoin, avec une relance des départs en formation, afin que les élèves les plus fragiles puissent retrouver les aides spécialisées auxquelles ils ont droit à l’école.

Nous sommes également intervenus sur le mode de pilotage parfois autoritaire à l’œuvre dans certaines circonscriptions. Mme Méry nous indique qu’il y aura une réflexion sur ce sujet avec les IEN.

Sur les psychologues scolaires, nous avons pointé la situtation d’HG2 et de Colomiers. De nouveau, comme sur HG3, un recours à la contractualisation est envisagé et des discussions ont lieu actuellement.

Le SNUipp-FSU 31 appelle tous les collègues à la grève unitaire départementale le 13 février, jour du CDEN, pour demander des moyens à la hauteur des besoins en Hte-Garonne. Avec 130 postes pour le département, 1512 élèves supplémentaires à la rentrée 2018 et la poursuite du dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+ sans financement, ce sont tous les moyens pour le fonctionnement de l’Ecole qui seront touchés et aucune perspective d’amélioration ne sera possible.

TOUTES et TOUS EN GREVE !


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois