Action Publique 2022 : baisse de 3 point du PIB de la dépense publique.

mardi 23 janvier 2018
par  snu31
popularité : 3%

Les gouvernements se succèdent et le cap reste le même. Réduire les dépenses publiques. Rappelons que le gouvernement Hollande a diminué de 50 milliards ce poste budgétaire sur le quinquennat. Emmanuel Macron annonce quant à lui une baisse de 3 points de PIB des dépenses publiques sur son quinquennat.

Dès les premiers mois du quinquennat, les mauvais coups s’accumulent. Le gel du point d’indice ou le report d’une partie de PPCR concernant la revalorisation, ou encore les 120 000 suppressions de postes de fonctionnaires ne sont que le préludes à une politique fondamentalement hostile aux services publics, à la fonction publique et à ses agents.La FSU a exprimé son refus du gel de la valeur du point d’indice, alors que nous avions obtenu le dégel en 2016 dans le cadre du protocole PPCR, que nous avons signé. Avec PPCR, c’est la première fois depuis 25 ans que nous avions obtenu des négociations sur des améliorations générales. Remettre en cause PPCR revient à stopper ces premières avancées et à contribuer à baisser le pouvoir d’achat des agents (puisqu’en 2018 se cumulent le gel de la valeur du point, la hausse de la CSG dont la compensation pourrait s’avérer incomplète pour certains agents, la hausse des cotisations retraites, l’instauration d’une journée de carence…). Pour la FSU, il s’agit d’une trahison de la parole donnée par l’État. À cela s’ajoute la question de la précarité avec un agent sur cinq qui est contractuel.

Le programme "Action publique 2022" est "l’habillage de ce projet du gouvernement, mené sous contrainte budgétaire, qui n’est pas dévoilé de manière explicite et qui, sous couvert de dialogue social et de concertation, prévoit une profonde remise en cause des missions de service public".

Si elle n’est pas, loin s’en faut, le seul élément explicatif de la croissance des inégalités dans la société française, la remise en cause du service public affaiblie la fonction redistributive en faveur des plus fragiles. Le modèle social hérité des conquis sociaux de l’après guerre et patiemment détricoté. Il se pourrait que la conjoncture politique et sociale encourage E. Macron a accélérer le mouvement et à radicaliser sa politique.

Diviser pour mieux régner

C’est vieux comme le monde mais ça n’a jamais eu autant de chance de fonctionner. L’apathie du mouvement social, le repli des salarié-e-s dans un scepticisme délétère, l’absence d’élan collectif sont les principaux facteurs de réussite du projet libéral en France.

On peut clairement déjà voir des pistes ouvertes sur une possible remise en cause et un affaiblissement du rôle de l’État et des collectivités locales, des possibilités d’externalisation d’un certain nombre de services.

Les propositions du gouvernement misent à la discussion dans le cadre de l’Action Publique 2022 sont très inquiétantes et le pire est devant nous (notamment décorrélation de la valeur du point d’indice entre les 3 FP, propositions dévastatrices qui vont sortir de CAP 22 sur l’avenir des SP et des agents)

La première phase de l’attaque sera contre la Fonction Publique Territoriale. Une grande partie des 120 000 postes supprimés seront dans ce secteur (70 000).

Mais il y a aussi des verrous qui sautent. Le recours massif à la précarité n’est pas nouveau maisAu-delà, ce qui inquiète, ce sont les dernières déclarations d’Olivier Dussopt ( Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Action et des Comptes Publics), qui indique ne pas avoir de tabou au sujet du recours au contrat et qui affirme même que le sujet mérite réflexion comme du reste sur la décorrélation de la gestion du point et l’externalisation des missions de service public. Le recourt de plus en plus systématique à la contractualisation dans le 1er degré au détriment de la Liste Complémentaire du CRPE illustre cette tendance.

Des mobilisations indispensables

La FSU a été cheville ouvrière de la construction du front unitaire de la journée du 10 octobre 2017. Si l’unité la plus large est souhaitable, elle ne doit pas être une condition pour l’action. Une intersyndicale Fonction Publique s’est réunie le 22 janvier. La FSU, la CGT Solidaires et FO étaient prêts à organiser une nouvelle journée de mobilisation fin mars début avril pour que le rendez vous salarial de la FP soit avancé avant les arbitrages budgétaires du printemps et pour réorienter la politique du gouvernement en la matière. D’autres organisations syndicales ont demandé un délai supplémentaire (UNSA et CFDT notamment). Une nouvelle rencontre intersyndicale est prévue le 6 février.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.