Compte rendu de la CAPA du 16 janvier 2018

vendredi 26 janvier 2018
par  snu31
popularité : 2%

Présents :

Administration :

M. Le Gall secrétaire général, M. Couëdic DRH, Mme Méry IEN adjoint à l’IA

Mme Tajan chef de service DPE, Mme Gentet référente avancement DPE1 , M. Piquemal adjoint DPE 2nd degré, M. Poujols Chef DPE3.

FSU

SNUipp : Jacques Pujol, Charlotte Mauries Biélécki, Véronique Kontowicz, Jean-Christophe Condamines.

SNES : Hélène Blanchard, Laure Bennassar, Isabelle Dulaurie

Carte scolaire CIO, psyEN EDO et EDA :

Concernant le développement des CIO, ce ne sera pas l’Arlésienne. La convocation au groupe de travail est à venir. Le SG dit que les annonces devraient être rassurantes, avec un maintien de la carte scolaire annoncée en CTA. Donc pas d’intention de fermer des CIO. Le SG précise tout de même que si il y a désengagement du conseil départemental, cela impactera un CIO, lequel ? Nécessité d’une concertation.

Une dotation nationale de postes de psyEN n’est pas prévue pour l’instant.

Une attention particulière sera portée au calibrage pour les différents départements de l’académie. L’administration précise qu’il ne s’agit pas de dépouiller un département pour en doter un autre.

Règlement intérieur

Le SG reconnaît que le règlement intérieur n’a pas été transmis et s’engage à le faire dans les meilleurs délais.

Remplacements des PsyEN EDA.

Mme Méry reconnaît que certains secteurs nécessitent une présence plus accrue des PsyEN EDA. Elle rappelle que ce sont les IEN qui organisent le service des PsyEN au sein des RASED de circonscription. Ils doivent adapter les moyens humains en fonction du territoire et des priorités. Pour Colomiers, l’administration va évaluer la pertinence de faire appel à un contractuel. Elle précise que la circonscription HG3 est très largement dotée.

Nous répondons que jusqu’en décembre, avec un psyEN sur 4 pour la circonscription de Colomiers, il aurait été compliqué « d’adapter les moyens humains » de la seule psychologue de la circonscription.

Nous demandons une réflexion sur la création d’un psyEN « volant » comme cela existe dans certains départements. Le SG est sceptique quant à cette proposition car il y a un risque que ce remplaçant reste rapidement sur un seul poste non pourvu, ce qui pour nous ne pose pas véritablement un problème.

Relance des départs en formation pour les enseignants RASED dans le cadre du CAPPEI.

Formation continue des psyEN-EDA

Nous insistons sur le fait que c’est au sein du RASED que s’inscrit également l’efficacité du travail des psyEN-EDA, il y a donc urgence à relancer les départs en formation des ex E et G.

S’instaure un dialogue de sourd : l’administration ne comprend pas que les missions des psyEN-EDA sont également liés aux missions des enseignants spécialisés RASED (idem pour les demandes d’aide des écoles).

Concernant la formation continue pour les psyEN, l’administration est à l’écoute des propositions de contenus en adéquation avec les besoins du terrain des personnels

Ordre du jour : avancement d’échelon des psyEN.

Nous avons soulevé le problème de la consigne ministérielle pour la prise en compte de l’avancement accéléré : note administrative sur 20 pour les EDO, note pédagogique sur 20 pour les EDA.

Pour le SNUipp-FSU et le SNES-FSU ces deux notes ne sont pas équivalentes, ce qui crée un désavantage pour les psyEN-EDA. L’administration le reconnaît également et propose un panachage 1/3, 2/3, soit 2 EDO promus en accéléré et un EDA (le projet de départ était 3 EDO pour 8 promouvables EDO et 3 promouvables EDA).

Pour l’avancement automatique (à l’ancienneté), les situations de 54 collègues EDA et EDO promouvables ont été examinées sur 307 collègues exerçant dans les 8 départements de l’Académie.

Compte tenu de la mise en place du PPCR, l’avancement dans la Hors Classe et la classe normale des PsyEN se fait à un rythme unique, à l’ancienneté, à l’exception des échelons 6 et 8 pour lesquels une accélération de carrière est possible, pour 30% des collègues remplissant la condition d’ancienneté (justifier, au cours de l’année scolaire, de 2 ans d’ancienneté d’échelon dans le 6e ou 2 ans 6 mois dans le 8e).

10 collègues ont changé d’échelon dans la hors classe, à l’ancienneté.

44 collègues ont changé d’échelon dans la classe normale, à l’ancienneté.

3 collègues à l’échelon 8 ont bénéficié d’un avancement accéléré sur 11 collègues promouvables (1 EDA et 2 EDO).

Pour l’avancement accéléré du 6e échelon, il n’y avait pas de collègue éligible à une accélération.

Le SG quitte la séance après l’examen de l’ordre du jour propre à la CAPA, à savoir les promotions à l’avancement d’échelon. Il règle par ailleurs la question du GT CIO qui se tiendra finalement le 23/01/2018.

L’administration vient d’envoyer ce jour, au SNES et au SNUipp les réponses écrites à nos questions diverses traitées en fin de commission. En pj.

Ces réponses ont également été transmises par la DPE3 aux DASEN de chaque département de l’académie.

La réponse n°4 concerne des situations individuelles nominatives et ne figure donc pas dans le document que nous vous adressons.

Concernant la réponse à la question 3, vos élus vont procéder à des vérification

Pour info :

Trop peu de place au concours

Neuf associations et syndicats demandent au ministre de recruter plus de psychologues de l’Education nationale pour que ceux-ci puissent remplir l’ensemble de leurs missions dans de meilleures conditions.

https://www.snuipp.fr/actualites/po...

Pour le SNUipp-FSU, Vos élus psy-EN EDA CAPA, Jean christophe Condamines, Charlotte Mauries, Jacques Pujol, Véronique Kontowicz


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois