Le monologue social du ministère de la Fonction Publique

mardi 10 avril 2018
par  snu31
popularité : 3%

Malgré l’opposition des 9 organisations syndicales de la Fonction Publique, Le gouvernement poursuit sa feuille de route sur les 4 thèmes de "réforme" de la Fonction Publique.

Le lundi 9 avril il a lancé le premier chantier intitulé de façon trompeuse "dialogue social". Il s’agit toujours sous couvert de "modernisation" de réduire les possibilités de discussions des salarié-e-s par exemple en fusionnant les Comité Technique et les Comité Hygiène Sécurité et Condition de Travail (CHSCT) ou en réduisant les CAP (Commissions administratives paritaires).

Le but est de renforcer les prérogatives déjà très importantes de l’employeur.

Pour la FSU, « Traiter des “conditions de réussite du dialogue social” en troisième position est illogique ». Ça devrait être le point de départ. Le gouvernement commence par créer les conditions d’un dialogue social restreint puis fait de la provocation en faisant discuter de sa "réussite". Provocation et mépris.

C’est presque du Raymond Devos : les conditions du dialogue social pour discuter du dialogue social préfigurent le dialogue social !

Ainsi, les prochaines réunions interviennent des vendredis – alors que tout le monde sait qu’il est compliqué de se libérer pour les représentant-e-s syndicaux ce jour-là notamment pour ceux venant de province. Cerise sur le gâteau, deux auront lieu alors que se tiendront les grèves SNCF !

Mais l’essentiel est d’afficher un simulacre de discussion puisque les principaux médias s’en contentent...

Les trois autres chantiers portant sur les rémunérations au mérite, la contractualisation, le plan de départs volontaires se mèneront de la même façon. Ils portent de graves attaques contre les agents publics et les services publics.

On trouve des éléments de continuité avec les ordonnances Macron contre le code du travail. On trouve aussi des éléments communs avec la lutte des cheminots.

  • A la SNCF, l’Etat veut mettre fin au monopole du chemin de fer et ouvrir à la concurrence. Dans la FP, il veut déléguer plus de missions de services publics au privé.
  • A la SNCF, il veut développer l’embauche de personnel hors statut des cheminots. Exactement pareil dans la FP !

Seule la mobilisation peut changer la donne, en particulier si les salariés comprennent qu’on a plus de chance de gagner tous ensemble et plus de risques d’être battus séparément.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.