Déclaration liminaire à la CAPD du 5 mai

vendredi 4 mai 2018
par  snu31
popularité : 1%

Madame la Directrice Académique,

Mesdames messieurs les membres du CDEN

Le 22 mai, les agents de la Fonction Publique sont appelé-e-s à se mettre en grève pour la défense de nos métiers, la défense de nos conditions de travail, de nos qualifications et de nos rémunérations mais aussi pour la promotion de services publics de qualité si utiles à la société.

L’unanimité de l’appel à la grève est un signe en soi de la gravité des attaques. Le gouvernement a un projet de transformation de la Fonction publique appelé « Action Publique 2022 ». C’est un projet dangereux pour les agents et pour les usagers des services publics.

Cette mobilisation intervient dans un climat social tendu. Tendu parce que le gouvernement attaque tous azimuts, tendu parce que la marque de ce gouvernement est le passage en force, l’affaiblissement du débat parlementaire via les ordonnances mais aussi un dialogue social qu’il veut réduire à un monologue social.

La période est également marquée par le mouvement de grève des cheminots.

Déjà, une contre-réforme (une de plus) des retraites est programmée pour le 1ersemestre 2019. Les premiers documents font état d’une volonté de mise en place d’un régime de retraite par point qui impactera tous les collègues puisque fait partie de la négociations la conversion des anciens acquis dans le nouveau système.

Le SNUipp FSU 31 rappelle solennellement aux collègues que « qui ne dit mot consent… » même si c’est bien sûr un peu plus compliqué. Il y a une urgente nécessité à réussir un 22 mai massif, engagé, mobilisé voire plus si affinité.

Venons-en à l’objet de cette CAPD.

La fusion des remplaçants dans le mouvement des personnels

Dans un contexte de fusion des missions de remplacement 199 Brigades Départementale maladie à titre définitif ont participé au mouvement. Sur les 126 qui mutent, 95 obtiennent un poste de nature différente dont 6 postes de BD Formation Continue. C’est une première indication sur le turn over qu’engendre la fusion sur la fonction de remplaçant que le SNUipp FSU craignait avec une perte de compétence professionnelle qui peut installer un turn over chronique.

C’est beaucoup moins important pour les BDFC qui sont bien moins impactées avec 10 participant-e-s dont 2 qui obtiennent un autre poste.

Sur les 114 collègues qui étaient TR à titre provisoire, 37 obtiennent des postes d’une autre nature et 46 restent sans affectation.

Nous pouvons dire que nous avons un turn over important sur les fonctions de remplaçants.

CAPPEI  : Le SNUipp FSU vous alerte depuis des années sur l’insuffisance du vivier d’enseignant-e-s spécialisé-e-s. Vous comme nous mesurons les effets de l’absence de dispositifs de prévention et de remédiation RASED dans les écoles. Il y a urgence à relancer les départs en formation pour permettre la reconstitution des RASED.

De plus, cette année, le SNUipp FSU 31 considère qu’il y a eu plusieurs dysfonctionnements. Les appels à candidature ont été faits en cours de mouvements et sur une période bien trop courte : entre le J 22 mars et le L 26 mars. De plus, la liste des candidats retenus n’a pas été l’objet d’une discussion en CAPD. Le SNUipp FSU 31 demande que les supports les plus adaptés possibles soient proposés aux collègues.

Sur les postes profilés, le SNUipp FSU 31 rappelle son opposition à ce que vous voulez faire passer comme une pratique relevant du bon sens mais l’école publique a su s’en passer pendant des décennies. Aujourd’hui, ces procédures ne sont pas transparentes et les décisions des commissions ont de quoi interpeler. Plusieurs collègues ont été évalués par leur IEN et une candidate a eu son IEN et le directeur de l’école voisine…

Le SNUipp FSU 31 demande que ces situations ne se reproduisent pas et que les barèmes des collègues ne soient pas connus des commissions.

Sur les congés formations, le SNUipp FSU exprime son désaccord avec les 200 points attribués à certaines formations par l’employeur. Pour le SNUipp FSU, le droit à la formation professionnelle est un droit des salariés. Ces derniers peuvent l’utiliser pour se perfectionner ou pour se réorienter. Il est choquant que l’employeur instrumentalise ce droit.

Merci de votre attention.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois