Audience mairie de Toulouse : ATSEM, commandes, parcours urbains, déménagement, écoles du Nord ....

Mme Lalane de Laubadère - Lundi 15 mai 2018
dimanche 20 mai 2018
par  snu31
popularité : 2%

A la demande du SNUipp-FSU 31, nous avons été reçus pour la 3e fois depuis le début de l’année scolaire par Mme Lalane de Laubadère 4e adjointe chargée des affaires scolaires et Monsieur Argenton, chef de service gestion des personnels.

Voir les comptes-rendus des 2 audiences précédentes :

  • 25 septembre 2017 : ICI
  • 18 décembre 2017 : LA

Les points suivants ont été abordés :

Réorganisation du service des ATSEM :

SNUipp-FSU 31 : Comme l’illustrent les nombreux mails adressés à la direction de l’éducation ces derniers jours par les équipes, la réorganisation du service des ATSEM n’a pas apporté les résultats attendus, du point de vue de la municipalité. Il y a toujours autant (voir plus) de journées d’absences non remplacées chez les ATSEM, idem chez les AT auxquelles s’ajoutent les temps de préparation de CLAE et la réunion hebdomadaire. En plus d’avoir dégradé les conditions d’accueil et d’apprentissage des élèves de maternelle, la réforme a aussi dégradé les conditions de travail des enseignants, remis en cause l’autorité fonctionnelle de la direction, généré d’importantes tensions, voire des conflits dans des écoles laissant les collègues dans de grandes difficultés. Beaucoup d’équipes se sont épuisées dans des réunions de régulation qui n’ont conduit à rien, sauf à s’entendre réaffirmer avec intransigeance l’application de la Charte des Métiers. Pour le SNUipp-FSU 31, le bilan de fonctionnement sur une année est très négatif et "l’adaptation attendue" n’est pas arrivée, puisque sur le terrain, une grande majorité d’écoles continue de rencontrer difficultés et dysfonctionnements. Que comptez-vous faire pour les situations d’écoles très dégradées ? Quel est votre bilan de la réorganisation et quelles seront les évolutions de cette réorganisation à la rentrée 2018 ?

Mairie : Concernant les absences, l’impact de la charte des métiers devrait avoir des effets au long court et pas sur une seule année scolaire. Sur la même période en comparaison, chez les ATSEM, le nombre d’absence n’a pas augmenté mais il n’a pas non plus baissé ; ce qui n’est pas satisfaisant. Pour autant, 64% des absences sont des absences courtes (profession très féminisée avec un nombre important de garde d’enfant malade + maladie dite ordinaire). L’objectif de la charte est de réduire l’usure au travail et l’absentéisme plus long dû par exemple à des accidents du travail en améliorant les conditions de travail des agents municipaux. La mairie rencontre des difficultés pour recruter des ATSEM ( 24 recrutements en cours) et a des inquiétudes pour les années à venir avec un grand nombre de départ à la retraite et une population scolaire en augmentation constante. Concernant la mise en place de la charte des métiers, la municipalité a des retours positifs des personnels de la ville. Malgré des difficultés et des incompréhensions à sa mise en place en début d’année scolaire, la mairie constate une amélioration dans les écoles au niveau de la prise en charge des besoins des élèves (ATSEM détachée des réunions par exemple). La priorité doit toujours rester la disponibilité des ATSEM pour les besoins des élèves quel que soit le moment. Actuellement la mairie travaille sur des pistes d’évolution de la charte et de sa mise en place. Elle ne souhaite pas une application stricte. Des réunions auront lieu en juin pour les directeur-trices CLAE pour mettre en avant "les bonnes pratiques" et les généraliser car dans certaines écoles, la mise en oeuvre se passe très bien ( réunion hebdomadaire hors temps scolaire ou en demi-équipe, temps de préparation CLAE limité etc...). Nous avons fait remarquer qu’effectivement, c’était le cas, dans les écoles où la Charte n’était pas appliquée !... Afin de réaffirmer l’autorité fonctionnelle de la direction d’école, la mairie a décidé de ré instituer les demandes d’avis sur les agents de la mairie par les directeurs-trices ( ce n’était pas une demande du SNUipp-FSU). Le SNUipp-FSU 31 acte donc un changement de posture de la mairie dans l’application de sa réforme. C’est une reconnaissance des dysfonctionnements engendrés dans les écoles suite à la réorganisation du service des ATSEM et leur indispensable prise en compte. Rassemblements, audiences, médiatisation, pétitions, motions des conseils d’école, courriers, adresses au DASEN, la mobilisation de toutes et tous sans relâche , tout au long de l’année, avec le SNUipp-FSU 31 semble porter ses fruits.

Locaux des écoles REP et REP+ :

SNUipp-FSU 31 :

En février 2018, la DASEN a prononcé 48 ouvertures de classe au titre du dédoublement des CP en REP et CE1 en REP+. Où en êtes-vous de la réflexion sur le bâti scolaire pour la prochaine rentrée avec l’Education Nationale ?

Mairie : La réflexion se fait en collaboration avec l’éducation nationale et en concertation avec les équipes pédagogiques. Dans certaines écoles, des locaux sont disponibles. Parfois, les BCD sont déménagées dans les classes. La mairie ne souhaite pas mettre des cloisons dans les classes. La cloison de l’école Billières sera retirée. Quand les équipes sont d’accord, il y aura du co-enseignement (2 PE pour 24 élèves). La mairie est en train de réfléchir à du mobilier adapté et modulaire pour ces classes-là. Elle se laisse le temps de la réflexion avant d’entamer des travaux de réaménagement des locaux, elle préfère parier sur le co-enseignement. Nous avons demandé que cela se fasse en concertation avec les équipes.

Rythmes scolaires :

Autour de 95% des écoles se sont prononcées pour les 4 jours 1/2 (semaine "toulousaine" ou maintien de l’existant ). La mairie s’était déjà prononcée sur son souhait de rester à la semaine actuelle.

Classes transplantées et parcours urbains :

SNUipp-FSU 31 : Nous rappelons que les classes découvertes ne doivent pas être considérées comme une dépense, mais comme un investissement pour l’avenir, elles doivent retrouver/garder toute leur place dans le projet éducatif de la mairie de Toulouse. Les équipes ont-elles des raisons de s’inquiéter au sujet de l’offre des classes découvertes ?

Mairie : Le fonctionnement restera identique. Fin octobre, le marché public actuel prend fin mais il sera renouvelé. La mairie souhaite si elle le peut, augmenter le nombre d’élèves qui pourraient bénéficier des parcours urbains et des classes transplantées.

Les commandes :

SNUipp-FSU 31 : Pour la deuxième année consécutive, les équipes témoignent de nombreux dysfonctionnements : matériel de mauvaise qualité, non continuité dans l’autorisation de commander des articles, catalogues non reçus à 2 semaines de la fin des commandes pour juin … Ils dénoncent également la suppression du livre pour tous pour les élèves de l’Education prioritaire et la baisse du budget. Allez-vous tenir compte des retours des équipes comme vous vous étiez engagée à le faire en fin d’année dernière lors d’une réunion de directeurs ?

Mairie : Mme Lalanne de Laubadère a convoqué une réunion sur cette question afin d’obtenir des éléments de réponse des services. Elle réaffirme que l’Education est le premier budget de la ville. Par exemple, depuis 2 ans, lors d’une ouverture de classe en maternelle, il y a un budget spécial de 450€ supplémentaire. Pas de réponse sur la discontinuité dans les marchés ni sur la restriction dans la possibilité de commander des articles de meilleur qualité. Un retour sera fait aux écoles après la réunion.

Déménagement des écoles :

SNUipp-FSU 31 : Nous demandons qu’un dispositif commun à toutes les écoles de la ville soit mis en place. Nous souhaiterions que la mairie affiche une volonté de coopération avec l’Education nationale sur ces situations : mise en place d’un service d’accueil, journée type banalisée ( avec personnels d’animation sur l’école ou délocalisée si besoin).

Mairie :

La mairie a proposé à l’éducation nationale un dispositif en cas de déménagement d’école pour des travaux sur des petites vacances (en attente de validation par l’EN). La mairie propose de mettre en place une garderie avec les ATSEM de l’école sur 1 ou 2 journée pour les enfants que les parents ne peuvent pas garder. Les enseignants seraient donc déchargés de classe ces jours-là pour effectuer les cartons. Des agents municipaux s’occupent ensuite du déménagement des cartons et du mobilier. Dans les écoles élémentaires, la mairie n’a pas les moyens financiers de mettre en place des garderies. Ce serait donc à l’éducation nationale de s’organiser avec des ZIL. Mais il n’y a pas de déménagements d’école élémentaire sur des vacances courtes.

Ecoles de Toulouse Nord :

SNUipp-FSU 31 : Le 4 avril a eu lieu un rassemblement sur le quartier de plus de 200 personnes (parents, enseignants). Nous avons remis à Mme Lalane de Laubadère le LIVRE NOIR rédigé par les écoles de Toulouse Nord. Dans les problèmes auxquels sont confrontés les équipes dans ce secteur de la ville, un certain nombre concernent la mairie et reviennent dans tous les témoignages des écoles :

  • la taille des écoles, véritables "écoles usines" allant jusqu’à 300 élèves prévus en maternelle
  • le suivi des travaux
  • les questions d’hygiène et d’entretien
  • la réorganisation du service des ATSEM en maternelle est pointée par tous et toutes ainsi que le non-remplacement des absences des agents municipaux ( ATSEM et AT) qui mettent à mal le fonctionnement de l’école.

Mairie :

La mairie est consciente des difficultés de ces écoles notamment concernant les locaux. Un interlocuteur unique a été mis en place pour les travaux.

Nous avons ensuite évoqué des cas particuliers que certaines écoles nous ont fait remonter.

Nous contacter pour toute question.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.