les mauvaises nouvelles de la phase d’ajustement de la carte scolaire.

jeudi 24 mai 2018
par  snu31
popularité : 4%

Non fermeture de classe en septembre : le début de la fin ?

A son arrivée, monsieur Caillaud précédent DASEN de la Haute Garonne, s’était engagé à ne pas prononcer de fermeture de classes à la 3e phase d’ajustement de la carte scolaire en septembre. Le SNUipp FSU 31 a approuvé cette option. En effet, alors que les premiers jours de la rentrée sont passés, ce type de décision est des plus déstabilisants pour les écoles.

La présence de blocages au mois de juin indique que cet usage est remis en cause puisque les fermetures définitives seraient prononcées en septembre.

Par ailleurs, nous n’avons aucune garantie à ce jour que des fermetures directes en septembre soient exclues par la nouvelle DASEN.

Dégradations des seuils dans l’éducation prioritaire

Les CP et CE1 à 12, 13 ou 14 élèves modifient le visage de l’éducation prioritaire.

Le seuil unique à 21 perd de sa pertinence : la multiplication des classes sur les deux premières années du cycle II tire mécaniquement la moyenne générale vers le bas.

Il est donc normal d’analyser la situation de l’école avec deux blocs distincts : celui des classes dont la moyenne doit tourner autour de 12 élèves et celui des classes des 3 dernières années de l’école élémentaire qui, pour le SNUipp FSU doit continuer à ne pas dépasser 21 élèves par classe.

Or l’administration considère que des moyennes de 24 sur ces trois années sont acceptables en REP + ou des moyennes supérieures à 25 en REP.

Des études internationales, en particulier l’étude américaine STAR, montrent que les gains permis par la baisse des effectifs peuvent être annulés si les conditions d’apprentissage pour les élèves se dégradent ensuite.

Le SNUipp FSU 31 demande que les moyennes d’effectifs sur les CE2-CM1-CM2 continuent à respecter le seuil indicatif de 21.

Des postes ouverts en février modifiés en juin

Une série de postes d’adjoint-e-s est transformée en postes de Titulaires Remplaçant-e-s. Des collègues arrivé-e-s à la première phase du mouvement vont donc subir des fermetures de postes. Le SNuipp FSU considère cette mesure non respectueuse des personnels.

La Directrice Académique dit vouloir faire du remplacement une priorité. Nous sommes d’accord. Mais cela suppose des postes en plus. Avec les moyens dont elle dispose, elle ne peut pas le faire sans prendre des postes ailleurs.

Le SNUipp FSU considère que ces choix ne peuvent se faire sur le dos des élèves de CE2-CM1 et CM2 de REP et REP+.

Nous étions déjà en grève le 13 février pour demander des moyens en plus pour le département... Ce n’est pas fini.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois