CAPD 2/10/18 part3 : L’école : services débordés, programmes injonctifs, remplacements, PPCR, pôle ressource

mardi 2 octobre 2018
par  snu31
popularité : 2%

CAPD 2/10/18 part3 : L’école : services débordés, programmes injonctifs, remplacements, PPCR, pôle ressource

L’école : services débordés, programmes injonctifs, remplacements, PPCR, pôle ressource

Par où commencer ? Par la rentrée peut-être. Précédée d’une prérentrée agitée où tout le monde s’affolait. Remplaçant·es, adjoint·es, directrices, et délégué·es du personnel à la recherche de réponses et de solutions introuvables et inabordables, à l’image des services de la DPE débordés et dont nous soutenons les personnels. Nous les appelons aussi à prendre la rue avec nous le 9 octobre prochain, pour s’opposer, entre autres, aux 400 suppressions de postes administratifs et obtenir les créations nécessaires au bon fonctionnement et aux bonnes conditions de travail…

La rentrée, c’est aussi la découverte d’un estival ajustement des programmes, dans la lignée du guide orange amer, vers plus d’injonctions et moins de liberté pédagogique. C’est à dire moins de possibilité de prise en compte et d’adaptabilité, notamment et surtout pour les élèves les plus fragiles… La rentrée, c’est aussi plus de 1000 élèves Hauts-Garonnais « notifiés » et pourtant sans accompagnant, sans AESH… La rentrée ce sont aussi des circonscriptions en manque de remplaçant·es dès septembre, des « ZIL REP+ en sous nombre » (à quand les trois postes manquants ?) une fusion des remplacements qui met à mal des collègues et des écoles et ne résout en rien les problèmes et les manques...

La rentrée, ce sont des IEN qui ne sont pas aux rendez-vous des rendez-vous carrière bienveillants et accompagnants comme annoncés dans le PPCR. Rendez-vous manqués qui blessent les collègues dans leur professionnalité. Ils résistent, ces collègues, en ayant recours aux recours... Le SNUipp-FSU a tout de même contribué à une augmentation du flux, certes encore insuffisant, pour se rapprocher du taux de Hors Classe du secondaire, avec 300 HC de plus cette année et 2000 l’année prochaine. Un rappel général sur PPCR. Avec trois rendez-vous de carrière au lieu de trois rythmes d’avancement différenciés pour chaque échelon, les inégalités de carrière sont réduites mais restent beaucoup trop présentes. Cependant, le SNUipp FSU n’idéalise pas le passé et ne charge pas PPCR de tous les maux. Nous rappelons que nous sommes contre les grades que ce soit la HC ou la Classe exceptionnelle. Nous notons que l’an passé, l’État n’a pas tenu ses engagements et a détourné 5 milliards d’euros prévus par PPCR au bénéfice des personnels et de leurs carrières. Nous revendiquons une carrière cylindrique, c’est à dire sans différenciation. Le système actuel fondé sur la note ou une appréciation, relève de l’idéologie du mérite tel que le définit l’employeur. Nous revendiquons également une vraie revalorisation. Pour l’ensemble de la Fonction publique, le SNUipp avec la FSU exige une revalorisation conséquente du point d’indice, le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat et l’attribution de 60 points additionnels pour toutes et tous ainsi qu’un salaire minimum de 1750 € net mensuels.

La rentrée, c’est aussi un pôle ressource sans ressource après la fermeture du poste et l’inaccessibilité des ouvrages chers aux collègues et aux élèves de la REP+. (Et en suivant ce lien, une brève : La magie du pôle ressource...)


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois