Nouveau Management Public et gestion de la souffrance au travail : individualiser et psychologiser

samedi 13 octobre 2018
par  snu31
popularité : 3%

L’institut de Recherche de la FSU vient de publier un livre d’Evelyne Bechtold-Rognon "Pourquoi joindre l’inutile aux désagréable ? En finir avec le nouveau management public. Nous en publions ici quelques extraits qui entrent fortement en raisonnance avec le vécu des collègues.

Le nouveau management public cherche à couper le professionnel du collectif. Il va sans dire qu’il s’agit aussi d’une machine de guerre contre les syndicats, ces structure archaïques qui continuent à dire aux salarié-es qu’ils ont des droits et qu’ils ne sont pas tout-es seul-es. Tous les métiers sont collectifs, mais les métiers dits "de service" le sont particulièrement. Nous ne sommes rien en dehors du corps professionnel dans lequel nous travaillons.

De l’individualisation naît la psychologisation : si vous n’y arrivez pas, c’est que vous êtes le maillon faible, c’est de votre faute, il faudrait vous soigner : "Mais madame, vous ne devriez pas pleurer pour cela, êtes vous sûre que vous ne devriez pas consulter ?" Beaucoup d’entre nous, et particulièrement les femmes, ont déjà subi de tels propos. Mais pourquoi faut-il refuser la psychologisation ? N’est-ce pas une bonne chose de prendre en compte les difficultés psychologiques des personnels ? Ce qui est en cause ici ce n’est pas d’aider quelqu’un qui ne va pas bien, c’est le fait de ne pas réduire le problème à cette seule dimension, et d’exonérer de toute responsabilité l’organisation du travail. Parce qu’en considérant que c’est un problème psychologique et non pas politique, "la souffrance ne pose plus à l’action, elle est vécue comme individuelle et désespérante".

La médicalisation de la souffrance au travail est une façon de nier les responsabilités des directions. Au lieu de reconnaître le caractère violent et destructeur des organisations, au lieu de dire que le Nouveau Management Public met les salarié-es dans des situations intenables, "on utilise le psychologue pour faire du contrôle social, pour adapter les humains à des contextes hostiles !"

(...) Nous sommes rendus responsables et coupables de tout ce qui ne va pas. Nous ne sommes jamais, ou si rarement, félicités pour nos réussites. En un certains sens, cela rejoint l’idée de mutualisation des pertes et de privatisation des bénéfices...

"En France, quand on est victime d’une injustice épouvantable au travail, on demande à aller chez le psy." Le coeur du problème est ailleurs. Des personnes qui souhaitent travailler dans les règles de l’art se heurtent à des organisations qui sacrifient la qualité du travail. Comme l’a montré François Dupuy, ce qui est demandé est intenable. Ce n’est pas le ou la salariée qui est incompétent-e, fragile ou insuffisamment investi-e, c’est la mission qu’on lui donne qui est un oxymore.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Nouveau Management Public et gestion de la souffrance au travail : individualiser et psychologiser
  • Savoir et pouvoir

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.