Compte rendu du Conseil de formation du 13 novembre 2018

mercredi 21 novembre 2018
par  snu31
popularité : 1%

Depuis maintenant plusieurs années, le SNUipp-FSU 31 ne cesse de dénoncer dans les conseils de formation l’indigence du plan de formation proposé aux collègues ( volumes et format de stage proposés), le manque de moyens de remplacement qui lui sont consacrés et l’absence de lien avec les besoins du terrain.

Vous retrouverez notre déclaration liminaire en cliquant ICI.

Et bien, rassurez-vous cher-es collègues, pour notre administration,

TOUT VA BIEN !!!

Les collègues sont bien formé-es grâce aux animations pédagogiques qui ont lieu le soir ou le mercredi après-midi, la formation n’est pas descendante, elle s’ancre bien dans les pratiques et besoins du terrain et les stagiaires entrent dans le métier bien préparé-es car d’après eux, seul-es 1% d’entre eux/elles rencontrent des difficultés !

Dans les semaines à venir, le SNUipp-FSU 31 engagera une grande enquête sur la formation continue afin de pointer les manques actuels, le formatage à l’œuvre via les prescriptions ministérielles qui s’empilent et pour faire remonter la voix du terrain sur les réels besoins de formation pour faire réussir nos élèves.

Car on ne résoudra pas les inégalités scolaires sans des enseignant-es bien formé-es. C’est pourquoi, il faut une formation initiale et continue ambitieuses capables de fournir au service public les enseignant•es de qualité dont les élèves ont besoin.

FORMATION CONTINUE

DASEN

Mme Laporte partage notre critique sur la publication tardive du plan départemental de formation des enseignant-es. Elle précise qu’un volet départemental sera intégré au volet académique et qu’il devra être transmis avant l’été l’année prochaine. Le plan de formation sera conforme aux priorités nationales et aux besoins des enseignant-es.

SNUipp-FSU 31 : Comment ces besoins et par qui seront-ils recueillis ?

DASEN : L’administration organisera le recueil des besoins. Elle rappelle que la formation doit être une convergence des besoins des enseignant-es et de ceux de l’employeur. La formation évolue et l’idée de formation massée est terminée, elle évolue vers plus d’accompagnement sur le terrain et dans un souci de performance.

SNUipp-FSU : Il faut donc comprendre qu’il n’y aura plus de stage longs permettant l’analyse réflexive, l’échange de pratiques et la prise de recul…

DASEN : Au niveau de la forme et du contenu, les IEN ont travaillé sur un schéma de formation qui ne soit pas descendant : temps théoriques (3h) + mise en place dans les classes (3h) + temps d’échanges (3H) Des séminaires d’IEN nourrissent la formation proposée dans les écoles.

SNUipp-FSU :Pas descendant, non…

DASEN : Les apports didactiques sont ancrés sur travaux d’élèves dans une perspective de mise en œuvre pédagogique 6 journées de stage sur maths/sciences axés sur la théorie et la mise en pratique avec un temps d’échanges. La formation porte sur le cœur du métier, sur des besoins repérérés des élèves

Il y a eu des difficultés de remplacement pour la formation continue l’année dernière et que cela est lié à la situation compliquée du département et qu’il faut faire avec !!!

Pour le SNUipp-FSU 31, la formation continue proposée (hors animations pédagogiques) est très pauvre en temps et en contenu. Ce sont des temps de formation majoritairement descendants qui répondent aux injonctions nationales (l’essentiel portant sur le code et sur les mathématiques). Ce n’est pas une évolution de la formation mais une formation qui s’adapte aux contraintes de l’employeur sans tenir compte des besoins du terrain.

Bilan du plan de formation 2017-18

DASEN : 15 323 inscriptions individuelles, soit 11,4 % et 12 826 à public désigné soit 88,6% (les animations pédagogiques sont inclues).

Fil école ( stage d’école) : il y a eu un dialogue et une négociation avec l’équipe et a été répéré un objet de travail.

L’an dernier, le plan de formation a été réalisée à hauteur de 75 % car la formation a été arrêtée de février aux vacances de printemps faute de remplaçant-es.

  • Formations non remplacées : 76,92 %
  • Avec remplacement : 71,68%

A partir de février 2018, les actions de formation ont continué sans remplacement

DASEN : Il faut faire avec le budget.

SNUipp-FSU : Donc SANS formation !

Formation de formateurs

SNUipp-FSU : Dans les chiffres présentés, il y a un déséquilibre important entre la formation proposée aux formateurs-trices et aux PE dans les classes. C’est une reconnaissance de l’institution de la nécessité de former que nous partageons mais pour le SNUipp-FSU, ce temps écrasant de la formation de formateurs-trices, au regard de l’offre globale formation, confirme encore le caractère descendant de la formation continue.

Plan de formation 2018-2019

DASEN

Nombre de formations proposées :

  • 93 modules de formation départementale, 17 modules pour les formateurs, 10 modules pour le développement personnel, 47 modules pour le fil école, 94 pour la continuité des parcours cycle 3 et 384 modules d’animations pédagogiques.

Elles seront centrées sur les priorités nationales : CP et CE1 à 12 et les « fondamentaux » + 10 modules de formation PE/ATSEM.

SNUIPP-FSU demande ce qu’il est devenu des formations "fil école" ciblées PDMQDC alors que les postes ont été supprimés à la rentrée ( école Curie à Portet par exemple).

DASEN : Le stage école est conservé mais il change en fonction des nouveaux besoins.

Le SNUipp-FSU relève des erreurs de volumes horaires et de lieu de formation sur des modules ainsi que des intitulés peu clairs comme « formation en Virtuel ».

DASEN : Certaines erreurs ont été corrigées dans les versions réactualisées du PAF, les autres le seront rapidement. Les formations en virtuel sont des temps de formation en établissement/collège pour la direction d’école.

Formation initiale

Bilan formation initiale 2017-18

DASEN

331 PES affectés dans le département

Accompagnement PES en difficulté :

  • 12 terrains de stage ont posé problème
  • 69 PES signalé-es pour les tuteurs/trices

Nature des difficultés :

  • climat de classe
  • difficultés à préparer, organiser et analyser son travail
  • difficultés à appréhender le métier

D’après l’administration 1% de l’ensemble des PES se disent en difficulté !!!

Chaque année, le SNUipp-FSU 31 enquête auprès des stagiaires sur leur formation initiale et des difficultés sont rencontrées par un grand nombre d’entre eux/elles. Nous les faisons remonter en audience à la direction de l’ESPE et au rectorat (audience DASEN)

L’ESPE fait remonter l’absence de moyens fléchés pour répondre à la mise en oeuvre de parcours adaptés.

Une ex-stagiaire présente lors de ce conseil de formation témoignage des difficultés à articuler théorie et pratique dans l’architecture actuelle de formation que le SNUipp-FSU dénonce.

DASEN

Les modalités d’alternance hebdomadaire (50% classe en responsabilité/50% formation) sont à interroger. En effet, face aux constats partagés sur l’entrée dans le métier des stagiaires, la DASEN reconnaît que des améliorations sont à apporter.

Le SNUipp-FSU, depuis 2014 et la mise en place du concours rénové, n’a eu de cesse de faire remonter les difficultés pour les PES liées à cette modalité d’alternance qui n’est pas propice à une bonne articulation entre théorie et pratique. Utilisé-es comme moyens d’enseignement, les stagiaires doivent assumer une charge de travail énorme entre obligations de services et exigences universitaires.

Stagiaires en prolongation ou renouvellement de stage

DASEN

Sur la question des stagiaires en prolongation de stage, la DASEN prend en compte la demande de clarification administrative pour ces collègues. ESPE La difficulté majeure des PES en prolongation vient des contraintes de calendrier. Il est fait un contrat pédagogique spécifique pour chaque PES en prolongation ou en renouvellement.

Formation initiale 2018-19

169 PES dans le département cette année.

ESPE : Alors que la ressource existe ( PEMF maternelle), il y a très peu cette année de stagiaires affecté-es en cycle 1.

DASEN : Le nombre de PES en Cycle 1 est moins important car il y a peu de direction à compléter à mi-temps.

Pour le SNUipp-FSU 31, c’est une conséquence de l’adaptation de la formation aux contraintes de terrain et non à celles de la formation. Les PES sont utilisé-es comme moyens d’enseignement.

Les formateurs ESPE demandent à travailler en collaboration, comme avant, et à être associés aux équipes de circonscription.


Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois