CAPD du 8 avril : la décla !

mardi 9 avril 2019
par  snu31
popularité : 1%

Señora directora académica,

Nuestra declaración será modestamente titulada : Lex, mentiras y visto desde arriba… También con la esperanza de una palma de oro ...

Stop, Stop, Stop… Voila ce que ça donne quand on n’ a pas d’interprètes pour les parents… comme dans les écoles de notre département, et la confiance, c’est compliqué quand on ne se comprend pas…

Je vais donc traduire :

Madame la Directrice Académique,

Notre déclaration s’intitulera modestement : Lex, mensonges et vus de haut… en espérant également une palme d’or…

Chapître 1 : LEX…

Règle n° 1. Le Ministre a raison.

Règle n° 2. Le Ministre a toujours raison.

Règle n° 3. Même si un subalterne a raison, les deux premières règles s’appliquent.

Dans la poursuite de l’élaboration démocratique de la loi Blanquer, les navettes entre Assemblée et Sénat, pourront permettre d’intégrer ces amendements qui apporteront les précisions et éclaircicements nécessaires à la compréhension de la loi….

Compréhension…

Légèrement en avance sur le 1er avril, mais surtout la veille d’un 30 mars de mobilisations, Jean-Michel Blanquer nous a parlé et nous a écrit. C’est parce que nous n’avions rien compris.

Le SNUipp n’avait rien compris.

Le SNES n’avait rien compris.

L’UNSA n’avait rien compris.

FO n’avait rien compris.

La CGT n’avait rien compris.

SUD n’avait rien compris.

Et même la FCPE n’avait rien compris.

C’est comme les Gilets Jaunes, rien compris. Tous des nuls. En même temps, ils ne sont pas ministres…

Chapître 2 : MENSONGES …

Et même pire. Pire que des ignares, ce sont tous des menteurs. Contrairement à ce qui se dit ici ou là, cette loi de la confiance, ne changera rien, si ce n’est en bien.

L’article 1 n’apporte aucun changement, sauf pour ceux qui diraient du mal de l’école et du ministre.

Le recentrage sur les fondamentaux est très ambitieux, surtout pour ces incapables issus des classes populaires …

Les établissement publics locaux d’enseignement des savoirs fondamentaux, n’ont rien à voir avec un regroupement école/collège mais, nous citons, « le but est de garantir aux élèves un continuum pédagogique du CP à la 3e », bien sûr , non pas en regroupant écoles et collèges mais en incluant adjoint-es, directrices-eurs et écoles dans les collèges. Ca c’est de l’inclusion bien pensée…

Et, comme pour les évaluations, comme pour les méthodes de lecture du livre orange, et comme pour tout, il n’y aura aucune contrainte… juste une obligation sous forme de pressions et de menaces (par exemple, Etablissement des savoirs ou fermeture !!! ???) .

Chapître 3 : VUS DE HAUT

Prenons de la hauteur, voyons. Quittons les pavés que battent ceux qui ne sont rien…

Ce projet de loi pour une école de la confiance, permettra de graver dans le marbre législatif les déterminants de la politique éducative de Monsieur le ministre Blanquer. Après les évaluations CP, CE1 et 6e, la réforme du lycée, Parcoursup, les mesures de cette loi consacrent le resserrement des apprentissages sur les fondamentaux, l’individualisation des parcours et des apprentissages, la mise sous tutelle de l’agir enseignant, la territorialisation du système éducatif. Tout en autorisant des cadeaux à l’enseignement privé et en restreignant la possibilité de formuler des critiques sur la politique éducative menée.

Vu de haut c’est gagnant gagnant. On gagne de l’argent en n’investissant pas dans l’école, et on gagne encore au grand jeu de l’élite qui se perpétue…

Epilogue :

Toutes celles et tous ceux qui ne sont rien et n’ont rien compris, enseignant-es, parents, citoyen-nes vont continuer à se mobiliser contre la Lex, contre les mensonges et contre le mé….pris de haut…

P.S 1 : Concernant le CAPPEI, l’ordre du jour, nous tenons à rappeler que nous demandons un départ massif en formation correspondant à une création massive de potes de RASED à rétablir de toute urgence !

Le SNUipp FSU alerte depuis des années sur l’insuffisance du vivier d’enseignant-e-s spécialisé-e-s. Nous mesurons les effets de l’absence de dispositifs de prévention et de remédiation RASED dans les écoles  : les siutuations complexes d’élèves se multiplient et le nouveau protocole départemental pour la prise en charge des situations complexes d’élèves en difficulté de comportement ne remplacera pas les RASED`. Nous le redisons : il y a urgence à relancer les départs en formation pour permettre la reconstitution des RASED.

P.S 2 :

Comme vous nous l’avez dit récemment, un délégué du personnel ne doit pas compter son temps et siéger en CAPD bénévolement. Nous tenions à vous rassurer : les délégués des personnels ont préparé cette CAPD sur leur temps personnel. Comment aurait-il pu en être autrement en recevant les documents de travail le vendredi pour une CAPD le lundi.


Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois