Nouvelle circulaire inclusion : sept points, zéro moyen

vendredi 30 août 2019
par  snu31
popularité : 2%

Une circulaire de rentrée sur l’école inclusive, mais concernant uniquement les élèves en situation de handicap dans les premier et second degrés, est parue au BO du 6 juin 2019, accompagnée d’un vade-mecum sur le pôle inclusif d’accompagnement localisé (PIAL). Sept points sont détaillés dans la circulaire.

1) Un service départemental de l’école inclusive est créé.

Il sera un service de Ressources Humaines pour les AESH (recrutement, contrat, suivi, affectation…), une cellule d’écoute pour les parents, il devra mettre en place et piloter les PIAL, ainsi que le suivi et l’évaluation de la politique de scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers.

2) L’organisation des PIAL

La coordination du PIAL peut être déléguée, sur la base du volontariat, à un-e directeur-trice avec un quart de décharge. Ce temps de décharge ne paraît pas suffisant au regard de la charge de travail supplémentaire demandée.

Généralisation des PIAL (Pôles inclusifs d’accompagnement localisés) à la rentrée 2019

Les PIAL sont déployés, expérimentalement et souvent dans l’opacité, depuis la rentrée 2018, en dehors de tout cadre légal, dans les écoles et les collèges. Cette généralisation qui s’opère sans aucun bilan des expérimentations de 2018 va dégrader l’accompagnement des élèves et les conditions de travail des personnes accompagnantes : flexibilité accrue, turn-over permanent sans information préalable des élèves et des familles, regroupement d’élèves en vue de rationaliser les moyens AESH. Sur le département, 104 PIAL vont voir le jour en cette rentrée et 36 écoles sont concernées dans le 1er degré.

Le SNUipp-FSU dénonce la généralisation de ce dispositif sans concertation ni bilan avec les personnels et les usagers, qui renvoie au local la gestion du manque de moyens, et demande son abandon.

Lire aussi notre article ICI "Ce que cache les PIAL"

3) Mieux accueillir les parents et scolariser les élèves

Une cellule départementale d’écoute est créée et déployée de juin 2019 aux congés d’automne.

4) Reconnaître le travail des enseignant.es,

déployer une offre de formation avec le lancement de la plateforme « cap école inclusive » à destination des enseignant.es et des AESH.

5) Renforcer l’appartenance des AESH à la communauté éducative

Un entretien d’installation et un autre de présentation doivent être réalisés au début de l’année.

6) Simplifier les démarches

Un « livret du parcours inclusif » évolutif est créé, censé rassembler tous les documents et outils autour du parcours de l’élève. Cependant, il n’existe pas pour l’instant.

7) Suivi des parcours et évaluation de la qualité

L’outil d’auto-évaluation, non obligatoire, une commission départementale de suivi des PPS est créée pour évaluer la mise en œuvre et arbitrer les recours et/ou litiges.

Pour le SNUipp-FSU, cette circulaire propose de nombreux aménagements de gestion sans parler à aucun moment des moyens mis en œuvre. On ne peut que s’inquiéter de l’ajout de nouvelles missions ou de redéploiements de personnels administratifs et enseignants à moyens constants.


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois