COMPTE-RENDU AUDIENCE AESH du jeudi 5 septembre

vendredi 13 septembre 2019
par  snu31
popularité : 2%

Le SNUIPP-FSU31, n’a pas appelé à un rassemblement ce jour-là, connaissant la difficulté à mobiliser « les troupes » même si la semaine de rentrée nous aurait semblé idéale pour tapisser le jardin du rectorat des 4000 AESH censé-es être concerné-es du département. Il est aussi difficile de mobiliser les enseignants.tes sur ces problématiques et c’est bien dommage !

Nous sommes encore une fois revenus à la charge sur les non renouvellements.

Comme nous l’avions évoqué lors de l’audience du 3 juillet 2019 nous pensons toujours que ces non-renouvellements sont davantage liés à des problèmes humains que professionnels.

Parmi ces situations la plupart des collègues, demandait que leurs droits et leurs missions soient respectés. Leur manière de servir et leur aptitude professionnelle ne peuvent être mise en doute, malgré leur manque de formation et les difficultés du terrain concernant la gestion des différents handicaps.

Nous avons défendu « bec et ongle » toutes les situations pour arracher le renouvellement de quelques-unes. Le rectorat a accepté de réexaminer quelques dossiers. Pour quelques collègues, nous avons gagné le renouvellement de leur contrat pour un an à l’essai (difficile pour l’administration de lâcher 3 ans comme ça). Malheureusement pour d’autres, l’administration est restée droite dans ses bottes et n’a pas accepté de bouger. Nous en sommes vraiment désolé-es.

Nous avons fait un petit bilan de rentrée concernant les AESH. Nous avons fait le constat que les nouveaux contrats avec une heure de moins hebdomadaire ne sont pas partout respectés et que l’intégration dans les équipes éducatives de ce personnel pourtant indispensable dans les écoles et les établissements, est loin de faire l’unanimité.

D’ailleurs, malgré la dernière circulaire stipulant précisément l’intégration du personnel au sein des équipes éducatives, les accompagnant-es n’ont même pas été invité-es à participer aux réunions sur les PIAL en fin d’année scolaire organisées par les inspecteurs de circonscription. Preuve en est, que les AESH ne se sentent toujours pas encore à l’aise dans les salles des maitres-ses (à débaptiser pour des salles du personnel). Nous avons demandé à l’administration de communiquer sur ces points.

Encore une fois nous avons évoqué notre forte inquiétude sur le fonctionnement des PIAL (pôle inclusif d’accompagnement localisé) à marche forcée.

Point fort de la réforme BLANQUER pour soi-disant coordonner les moyens humains dédiés à l’accompagnement des élèves en situation de handicap au sein des écoles et établissements. Quelle confiance ? Aucune ! C’est avant tout la rentabilité et le renforcement de la hiérarchie dans la gestion des AESH.

Il s’agit tout simplement de demander aux personnels de participer à la diminution de l’aide aux élèves en Situation de Handicap (diminution due quotités horaire prévues par la MDPH qui d’ailleurs perdrait progressivement la main). Avec cette logique libérale de mettre de vrais chef aux manettes qui deviennent responsables des PIAL, seuls décisionnaires des affectations et des emplois du temps (bonjour les dérapages).

Ce dispositif va enfermer les AESH dans une cage de mutualisation forcée. Soyons réalistes : un enfant en situation de Handicap peut-il s’adapter à un accompagnement de 3 où 4 accompagnant-es différent-es.

Un AESH peut-il travailler efficacement à un accompagnement de 3, 4, 5 voir plus d’élèves avec des handicaps différents (il suffira de les regrouper dans les même classes). Scandaleux ! Cela engendrera encore plus de souffrance au travail.

En clair ce dispositif aura pour conséquence une dégradation du service rendu aux familles, à l’inclusion et au service public d’éducation.

C’est pour toutes ces raisons que le SNUIPP-FSU le rejette en bloc.

Ce dispositif est une mauvaise solution à l’accompagnement des élèves en situation de handicap. Le maintenir après des expérimentations souvent sans concertation, imposées et sans bilan revient à nier le rôle éducatif des personnels AESH qui ne sont pas interchangeables et corvéables à merci.

Passons notre énergie à exiger auprès du ministère, un vrai statut de la fonction publique, un vrai salaire et une vraie formation.

À peine quelques jours après la rentrée, des dysfonctionnements apparaissent…

Merci de nous faire remonter vos remarques, afin de faire un premier bilan de la mise en place des PIAL dans le département.

Nous avons également évoqué de nombreuses situations nous attendons les réponses du rectorat. Ne pas hésiter à nous appeler pour de plus amples informations.


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois