Non à l’inspection-sanction à l’encontre de Ninon Bivès, élue du SNUIPP 82 et résistante pédagogique !

mardi 14 septembre 2010
par  snu31
popularité : 3%

Alors que plusieurs rapports démentent l’efficacité de l’aide personnalisée, que des Inspecteurs doutent fortement de sa pertinence pour les élèves en difficulté, que le ministère s’interroge sur le bien-fondé du calendrier des évaluations CM2, pressions et répression continuent de s’abattre sur les enseignants du primaire en résistance qui dénoncent depuis 2008 ces réformes.

Mais las d’offrir une tribune aux enseignants en résistance qui médiatisent des sanctions parfois spectaculaires ( suspensions, retrait d’emploi, blocage de promotion, mutation d’office, rétrogradation d’échelon, etc), les Inspecteurs d’Académie, tenus par le ministère de gérer ces gênants désobéisseurs, agissent désormais de façon plus discrète mais fort pernicieuse.

Ainsi en Tarn-et-Garonne, l’Inspecteur d’Académie n’a pas trouvé meilleure idée que d’attaquer sur le plan pédagogique une collègue syndicaliste du SNUIPP 82 engagée depuis la première heure dans ce mouvement de résistance. Après avoir commandité l’inspecteur de circonscription pour une évaluation du travail fourni par Ninon Bivès, il a co-rédigé et noté le rapport. Pourtant la lecture attentive de celui-ci ne donne aucun élément pouvant justifier l’octroi d’une note si basse qu’elle ne s’inscrit pas dans la grille départementale de notation ! Les règles d’avancement de carrière font que cette note anormalement basse pourrait pénaliser financièrement jusqu’à la retraite cette enseignante. D’autre part, cela peut apparaître comme l’exercice d’une pression psychologique sur Mme Bivès et la volonté de jeter un discrédit sur elle, par ailleurs élue du personnel du SNUipp 82.

Dans la pratique, les activités et projets coopératifs de la classe sont largement reconnus par les partenaires de l’école, tel l’OCCE, qui à plusieurs reprises a récompensé la classe par la remise de prix. Les élèves, quittant cette classe dans laquelle ils ont étudié trois années consécutives, réussissent sans plus de difficulté que les autres au collège et poursuivent leur scolarité de façon tout à fait satisfaisante.

Malgré les courriers et les arguments avancés par une délégation du SNUipp 82 reçue par l’Inspecteur d’Académie, celui-ci n’est pas revenu sur sa décision. C’est donc par la voie d’un recours hiérarchique auprès du Recteur de Toulouse que Ninon Bivès dénonce cette sanction qui tait son nom, demandant la révision de cette note, note pédagogique et non administrative dans l’enseignement primaire.

Avec notre collègue Ninon Bivès, nous demandons la levée de cette sanction injustifiée et perverse.

Lu dans le Café Pédagogique
Interrogé par le Café, l’inspecteur d’académie, Daniel Amédro, ne cache pas l’estime qu’il porte à Ninon Bivès. "Sur le plan pédagogique, c’est une enseignante investie dans son métier qui a des relations positives avec ses élèves", nous confie-t-il. "En dépit de cet investissement réel, elle doit mieux prendre en compte les attentes administratives", ajoute-il. Pour lui, après la constatation qu’elle ne suivait pas les instructions administratives de son IEN, il ne lui a pas été possible de l’augmenter de 2 ou 3 points pour lui donner une note conforme à son échelon. "Je n’engage pas le débat là-dessus. J’applique le dispositif".

Précision du SNUipp 82 : Ninon a été inspectée en mai 2010, soit 5 ans et demi après son inspection précédente. La note précédente a été maintenue, ce qui place maintenant cette note hors grille départementale de notation de 2 à 3 points.

Un choix pervers digne du niveau du ministère de l’Education Nationale.
Après Alain Refalo ou Bastien Cazals, le tour de Ninon Bivès était prévisible. Jusqu’à maintenant, les collègues en désobéissance pédagogique qui ont été sanctionnés, l’ont été à l’issue de la procédure administrative prévue à cet effet. La sanction retenue se traduit en général par un retrait de salaire.

Cette procédure a un désavantage qui insupporte le ministère : « l’accusé » peut se défendre, y compris avec l’aide d’un avocat, et une certaine médiatisation s’en suit. Le ministère ( car manifestement l’administration départementale agit sur instruction ) change son fusil d’épaule : il se réfugie dans la pénombre des basses procédures. Il fait le choix d’utiliser la notation comme moyen de sanction. Maintenir une note anormalement basse est une sanction financière lourde et qui est bien plus difficile à saisir comme telle par l’opinion publique qu’un retrait de salaire.

Si sanction il doit y avoir, qu’elle soit prononcée à l’issue d’une procédure réglementaire. L’inspection ne peut être un moyen de sanction administrative. L’utiliser à d’autres fins est inacceptable.

Solidarité financière
Le SNUipp 82 appelle les collègues qui le souhaitent à soutenir financièrement notre collègue Ninon pour financer les frais d’avocat pour son recours hiérarchique auprès du recteur (environ 600€ ).
Adressez vos dons par chèque à l’ordre du SNUipp 82 (mention au dos soutien Ninon Bivès )


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

RÉSEAUX SOCIAUX

lundi 31 août 2015

RÉSEAUX SOCIAUX

PNG - 9.5 ko

Retraite

lundi 18 mai 2015

RAPPEL RETRAITE : RENVOI DES PIÈCES POUR LE 7 juillet 2018

La circulaire rectorale du 8 mars 2018 ICI précise que les pièces à fournir pour le départ à la retraite le 1er septembre 2019 doivent parvenir pour le 7 juillet 2018 dernier délai ! Lire l’article et pièces pour le dossier ICI

Formulaire à renseigner (pour les syndiqués du SNUipp-FSU 31) pour demander le calcul de votre pension :

Pour renseigner le formulaire, n’hésitez pas à vous référer à vos données personnelles figurant sur I-Prof.

Si vous avez occupé ou occupez les fonctions de direction, précisez la durée dans la rubrique "Remarques complémentaires".

Voir aussi : Retraite : connaître la loi adoptée

Remplacement

vendredi 27 février 2015

La situation se dégrade dans le département. Le SNUippFSU encourage les collègues à signaler systématiquement les remplacements non effectués. Pour cela, remplir l’enquête en cliquant ICI.