Idées reçues sur les retraites : renverser les arguments

lundi 20 septembre 2010
par  snu31
popularité : 1%

Faire la différence entre l’espérance de vie, et l’espérance de vie en bonne santé : cette dernière est de 63 ans pour les hommes, et de 64 ans pour les femmes.

  • 2 maladies sur 5, à partir de 55 ans, sont liées au travail ;
  • 3 maladies sur 5, à partir de 60 ans, sont liées au travail. Ce n’est plus le coup de grisou qui tue, c’est l’accident cardio vasculaire.

Les assurances ont des tables de mortalité (établies par l’INSEE, et utilisées par les assurances). En fonction de l’âge de l’assuré, et donc de la probabilité de mourir, les taux (d’assurance, de prêt,…) sont plus ou moins importants.
Les assurances estiment le risque de mortalité en fonction notamment de la date de départ à la retraite.

Allonger la durée du travail, c’est au détriment de la santé
(avec augmentation du coût de la santé).

C’est donc grâce à la retraite à 60 ans que l’on vit plus vieux

Le rapport Charpin, sur lequel Fillon a basé sa réforme des retraites en 2003, prévoyait pour 2020, 250 000 naissances par an, et 66 millions de français. Or on en est à 850 000 naissances par an et nous devrions être en 2030 près de 70 millions de français.

Ces enfants sont futurs cotisants, et sont beaucoup plus nombreux que ce qui était prévu et qui avait conduit à une réforme, à la baisse, de la retraite. De plus, la France a le plus fort taux de natalité (2,02 enfant par femme, contre 1,4 en Allemagne), ce qui lui garantit une population active au travail plus importante.

De même les 400 000 sans papiers (source CGT), s’ils étaient régularisés, seraient cotisants.

Les dépenses publiques baissent depuis 1996. Mais les recettes ont baissé aussi : 45 milliard d’euro d’exonérations de cotisations en 2009. 72 milliards de niches fiscales (pour favorisés) en 2009. Les 500 premières familles pèsent 194 milliards d’euro.

Bloquer les salaires, c’est bloquer les cotisations patronales et salariales qui vont dans nos caisses de Sécurité sociale, retraite, chômage, puisqu’elles sont proportionnelles au salaire.

Ce n’est donc pas un problème de déficit, c’est un problème de recettes.

Âge réel du départ en retraites
Un tiers des personnes partent en retraite à 61 – 62 ans, car c’est à ce moment qu’elles ont atteint leurs annuités. Deux tiers des personnes partent en retraite à 56 - 57 ans car elles sont licenciées.

La durée moyenne de travail des français a baissé : elle est passée de 37,5 annuités à 36,5 annuités. Donc les 2/3 d’entre eux n’atteindront jamais 41,5 annuités.
Prenons, pour le nombre d’années de cotisation, le nombre d’années réelles travaillées : si c’est 39 annuités, c’est 39, Si c’est 36 annuités, c’est 36.

Le marché du travail est un système de vases communicants : « Étudiant, lycéen, si ton père travaille plus tard, tu rentreras sur le marché du travail plus tard (tu cotiseras plus tard, et tu commenceras plus tard à payer la retraite de ton père) »
Il y a 23 % de jeunes au chômage en 2010.

La retraite n’est pas une épargne, ni un salaire différé, c’est un salaire en temps réel, prélevé sur le salaire de ceux qui travaillent, pour payer, la même année, les retraites des retraités.
S’il y a un problème pour la retraite en 2030, il faut le régler en 2029, en ajustant les cotisations. Il faut calculer le besoin de retraite de l’année suivante (cela se calcule)

Ce qu’il faut

Retraite à 60 ans
75% de taux de reversement
Calculée sur les 10 meilleures années
Indexée sur les salaires Pas de retraite inférieure au SMIC

Comment ? Au choix, une seule de ces mesures suffit !!

Revenir au taux progressif d’impôt sur le revenu des années 2000
(Gain : 100 milliards d’euro)

Augmenter les cotisations salariales et patronales de 0 ,37 %
(Gain : financement des retraites année N+1)

Élargir l’assiette des cotisations à la valeur ajoutée – et pas seulement à la masse salariale –
(Gain : 100 milliards d’euro)

Stopper les exonérations de cotisations patronales
(Gain : 45 milliards d’euro)

DANS LA RUE
JEUDI 23 SEPTEMBRE
ENCORE PLUS NOMBREUX
AMENEZ VOS COLLÈGUES ET VOS AMIS !!

Étudiants, Lycéens,
Le pouvoir a peur de vous !

Avec nous le 23 septembre
Pour défendre votre avenir

Les plus belles années de la retraite, c’est entre 60 et 65 ans.
Les plus dures années du travail, c’est entre 60 et 65 ans.


Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois