19 mars : point avec Mme Mery ( IEN adjointe au DASEN)

jeudi 19 mars 2020
par  snu31
popularité : 1%

Depuis l’annonce de fermeture des écoles jeudi 12 mars, le SNUipp-FSU 31 est en lien avec les écoles et l’administration pour faire remonter les dysfonctionnements, informer au mieux les équipes, répondre ou faire remonter toutes les questions …(toutes les infos sur notre site : ICI)

19 mars : point avec Mme Mery ( IEN adjointe au DASEN)

SNUipp-FSU31 : Nous avons beaucoup de remontées de volontaires, y en a-t-il en nombre suffisant ?

Mme Mery : Nous avons plus de volontaires que nécessaire, mais les besoins vont augmenter dans la durée. Nous instaurons donc un roulement pour ne pas fatiguer les personnels.

SNUipp-FSU31 : De nombreux.ses collègues volontaires sont inquiet.es concernant le manque de matériel de protection sanitaire et d’organisation de désinfection des locaux. Nous vous avons fait remonter des situations qui posaient problème au niveau de la mairie ou au niveau des demandes de certaines circonscriptions. Où en est-on ?

Mme Mery : Si certains problèmes sont effectivement apparus, la gestion des volontaires et des écoles d’accueil tend à s’harmoniser dans les circonscriptions. Au niveau des communes, nous intervenons pour que l’accueil se fasse dans de bonnes conditions matérielles et sanitaires et ne repose pas sur les seul.es enseignant.es (notamment pour les temps périscolaires) et la seule Education Nationale. Mais c’est très inégal. Certaines mairies se démènent, d’autres non. Nous demandons à la Préfecture d’intervenir auprès des communes pour qu’elles prennent leurs responsabilités.

 Après avoir relayé à de nombreuses reprises les demandes des écoles d’accueil après du rectorat et des communes, le SNUipp-FSU 31 demande donc aux pouvoirs publics, garants de la santé et de la sécurité des personnels des services publics, de remédier rapidement à cette situation et de mettre en œuvre les dispositifs de protection qu’ils doivent à leurs agent.es ; l’application des gestes barrières doit s’accompagner des protections sanitaires nécessaires.(notre communiqué de presse de mercredi 18 mars ICI)

SNUipp-FSU31 : Il y a également le problème des critères pour la prise en charge des enfants de soignant-es. Ce qui remonte de nos collègues, et fait parfois tension, c’est l’incompréhension quand ils et elles ont l’impression d’accueillir des enfants qui pourraient être gardés par le ou la conjoint-e. Il faudrait là aussi une harmonisation et une clarification.

 Le Snuipp-FSU s’est également adressé à l’administration en demandant que les IEN soient présent.es sur les écoles d’accueil pour éviter que les équipes n’aient à gérer des tensions sur les critères d’accueil.

Mme Méry : Il peut y avoir des tensions mais dans la majorité des cas, cela se passe bien. De toute façon, nous venons d’avoir un retour clair de la préfecture : du moment qu’un des parents est soignant-e, l’enfant doit être accueilli.

SNUipp-FSU31 : Au niveau de « la continuité pédagogique », nous partageons la volonté de maintenir le lien, en particulier avec les familles les plus éloignées de l’école. Les enseignant.es se sont organisé.es pour communiquer avec les familles, garder un lien entre les enfants et l’école, ce qui parfois reste compliqué avec des plateformes saturées et des gardes d’enfants. Nous nous interrogeons sur la pertinence de continuer à demander aux équipes d’assurer des permanences « physiques » sur les écoles pour échanger des supports papiers avec les familles sans ordinateur et imprimante ?

Mme Mery : Notre préoccupation est effectivement de maintenir le lien, en particulier avec ces familles. Peut-être faudrait-il réfléchir à des solutions qui ne font pas se déplacer pour rien les enseignant.es. S’assurer d’abord par téléphone du rendez-vous. Ensuite, sur place, respecter bien sûr toutes les procédures de distanciation sanitaire, en posant par exemple les documents sur une table…

Pour le SNUipp-FSU31, ces déplacements doivent rester exceptionnels et seulement dans des cas bien précis où l’on est sûr de rendez-vous. La règle générale et à généraliser, c’est rester chez soi ! Aucune pression ne doit être mise sur les équipes pour effectuer des permanences.

Nous aurons un point régulier avec Mme Mery. Continuez à nous faire remonter ce qui se passe par chez vous, les questions et problèmes qui se posent, les solutions ou organisations qui se mettent en place …

Bon courage à toutes et tous


Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois