3 contributions : Volontaire, Salutaire, Fraises

mercredi 25 mars 2020
par  snu31
popularité : 2%

Bonsoir, je suis TR ex ZIL, volontaire et dans une ecole depuis le 15 ; Je remarque juste que notre société applaudit les soignants ( et moi avec ) , les gens qui travaillent dans les hopitaux ( et moi avec, tout en pensant que comme je l ai vu sur les reseaux sociaux, leur defense ne se passe pas sur les balcons mais dans la rue avec les collegues) , les caissières ( et moi avec ) les routiers ( et moi avec ) les agriculteurs ( et moi avec ) etc ... mais que personne ( je ne demande pas d applaudissement) ne parle des instis dans les ecoles ..... parce que si tous ces gens sont au boulot, comme nous, malgré la crainte de tomber malade voire de mourir de ce virus, c est aussi pour certains d entre eux parce que leurs enfants sont accueillis dans les ecoles .... mais bon c est pas comme si on n avait pas l habitude hein... Allez haut les coeurs, vive les momes et vive l ecole :-)

Helene


Cette crise est sans doute salutaire pour ceux qui s’en sortiront car on ne pourra pas recommencer à vivre comme avant ... pas si sûr ! Qui n’a jamais accompagné une personne dans une terrible maladie à l hôpital ou en soins palliatifs ? Nous y avons rencontré des équipes formidables, humaines, qui faisaient un métier psychologiquement épuisant et physiquement sans doute aussi. On leur a laissé entre les mains la vie de nos proches en toute confiance, ils ont été pour nous les sauveurs.

Et pourtant sommes nous descendus dans la rue pour les soutenir lorsqu’ils demandaient plus de moyens ? Le discours habituel est que l’on paye trop d’impôts mais ce sont ces impôts qui sont censés leur donner les moyens. N’oublions rien de cela ...

Mais parlons éducation car finalement à nous aussi on demande des efforts exceptionnels. Entre les gardes des enfants des soignants et les cours à mettre en ligne, les corrections numériques à assurer c’est plus de 9h de boulot par jour. C’est pas grave ça nous occupe comme toute personne en télétravail. Par contre ce qui est grave c’est que notre santé est mise en danger. Les permanences que nous assurons ne respectent aucun geste barrière et aucune norme de sécurité. Nous n’avons pas de masques. Les élèves de maternelle nous touchent et c’est logique. Nous ne pouvons pas rester à un mètre des élèves pour les aider sur leurs exercices à moins d’avoir une très très bonne vue. Et l’école n’est même plus chauffée ! Comme d’habitude on compte sur notre bonne volonté et ces missions sont basées sur le volontariat ... mais bien sûr nous sommes volontaires car nous sommes citoyens !

Que restera-t-il de tout ça ? probablement une grosse crise économique et on nous dira que ce n’est pas le moment d’augmenter les personnels du service public, pas le moment d’investir dans les hôpitaux et les écoles et on remettra à plus tard les engagements écologiques qui sont pourtant le seul moyen de subsistance à long terme.

Olivia

Aide aux agriculteurs : "Nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas de traverser toute la France pour aller récolter des fraises", Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement.

Sibeth


Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois