Courriel spécial CTP - Janvier 2011

mardi 18 janvier 2011
par  snu31
popularité : 2%

-20 postes pour la Haute Garonne
Les RASED très fortement attaqués et les classes remplies.
Avec 1200 élèves de plus, l’IA pense faire plus de fermetures que d’ouvertures

Nous vous faisons parvenir des éléments de compte rendu du groupe de travail qui a eu lieu hier après midi suite au CTPA de lundi qui s’annonce catastrophique.
Le CTPD carte scolaire aura lieu le 3 février. Cela nous laisse peu de temps. Faites-nous remonter toutes les infos que vous pouvez avoir sur la situation de vos écoles, les besoins divers...

Les fermetures de classes nombreuses, les non ouvertures nécessaires peuvent peser dans la mobilisation sur la période...
Nous devons être nombreuses et nombreux à la manif de samedi 22 janvier à 10 h 30 à Jeanne d’Arc à Toulouse

Compte-rendu du Groupe de Travail Carte scolaire Haute-Garonne du 18 janvier 2011

-20 postes pour la Haute Garonne
Les RASED très fortement attaqués et les classes remplies.
Avec 1200 élèves de plus, l’IA pense faire plus de fermetures que d’ouvertures.

L’IA ne commente pas les choix politiques qui président à la situation qu’il doit gérer. II "doit faire avec ce qu’il a", selon sa formule. "Des choix ont été faits concernant la réduction de la dette publique"...
Il rappelle les chiffres : +0,5 PE et -20,5 intervenants en langues vivantes... pour 1200 élèves en plus.
Il nous présente comment il compte tenir sa carte scolaire dans ce contexte très difficile.
Le SNUipp est intervenu pour dire que la situation était catastrophique, qu’il était urgent de se mobiliser pour un tout autre budget.

1- "Le pari que je fais, c’est de ne pas toucher aux seuils à la rentrée 2011."
"Mais la question reste posée pour 2012. Vous savez que le schéma d’emploi prévoit des suppressions sur 3 ans". Il évoque l’hypothèse de seuils différenciés. Il veut une "démarche participative, pas technocratique." Cette évolution pourrait prendre en compte le nombre de classes des écoles, le paramètre rural/urbains... Mais rien n’est arrêté. Il nous fait remarquer que dans beaucoup de départements, ils touchent aux seuils.
Au niveau des effectifs, les prévisions sont là aujourd’hui. "Elles sont fiables, elles ont été faites à partir de base élèves" (sic). Mais "ce qui est vrai en février est moins vrai en septembre"...

2- Il continue la globalisation des effectifs quand c’est possible.
Il constate que le nombre moyen d’élèves par classe sur Toulouse et hors Toulouse est le même. Il nous assure qu’il " va remplir les écoles toulousaines". Pour lui, trop de petites structures sur Toulouse. Intervention du SNU : on ne veut pas de petits collèges ; écoles de 4 à 5 classes en mat et 6 ou 7 en élémentaire sont à taille humaine et permettent un fonctionnement correct.
L’IA acquiesce.

3 - Il va supprimer 20,5 ETP d’intervenants en langues vivantes, sur les 30,6 du département (fluctuant, ce sont des vacataires ou contractuels)
Il avait envisagé de supprimer les 30 postes d’intervenants LV, mais s’en tiendra finalement à 20,5.
"Le département est en retard sur les objectifs LV."
"Pour préserver l’enseignement des langues, ça passera par l’augmentation du nombre de postes fléchés."
"J’arrêterai peut être les expériences de langues en CP." Interventions du SNUipp FSU. Débat sur la politique d’extension des postes fléchés : réduction mouvement... Mr Chaussard étudie la situation des LV. La Haute-Garonne ne répond pas aux obligations : enseignement du CE1 au CM2. L’IA nous dit qu’il pourrait rendre obligatoire les échanges de service.

4 - Il veut "clarifier et optimiser les RASED.
Cela veut dire en langage clair : supprimer et rendre inefficace
récupération 13 postes E
Avec les départs à la retraite (5 prévus), il y a un problème sur les psy. Il donnera un signe : départs en stage plus nombreux. Mais il n’y aura pas de départs en E et G. Autres options oui.
2 départs à la retraite de collègues spécialisés G. 4 en E.
l’IA annonce qu’il va récupérer au moins 9 postes E (postes non pourvus spé affectés à TP à non formés) + 4 postes après départs à la retraite, soit 13 postes.
Il nous dit avoir une difficulté pour "ne pas anesthésier les RASED dans le rural".
Nous parlons plutôt d’euthanasie en l’occurrence.
Les 9 postes se répartissent ainsi : 3 sur Toulouse, 2 sur Grenade, 1 sur Rieux, 1 sur Lanta, 2 sur St Gaudens
Intervention des syndicats. Débat sur la possibilité de laisser ouverts les postes au mouvement pour laisser possible la couverture des zones démunies en RASED (fermeture après).
Intervention du SNUipp : Les élèves en difficulté sont encore les premières victimes des suppressions massives de postes. Les Rased n’auront plus les moyens d’intervenir dans un contexte où le nombre d’élèves par classe sera de plus en plus nombreux.

5 - Les CLAIR transformés en ECLAIR
Incise du SNUipp FSU sur la décision du ministère d’étendre l’expérimentation CLAIR aux écoles et aux RAR. Rappel mobilisation actuelle. Y aura-t-il profilage des postes ?
L’IA répond que les directions seront affectées sur entretien. Il laisse entendre que RAR et CLAIR se confondent...
Plus généralement, il précise que concernant les postes à entretien, il y aura classement des candidatures.

6 - Il ne toucherait pas aux conseillers péda (ni CPC, ni CPD)

7 - Il va supprimer des postes d’animateurs informatique.
Il restera un demi-poste par circonscription. Il récupère 4 postes sur 16 ETP, soit un quart des postes.
Sur le "comment" : "certains IAI n’ont pas le CAFIPEMF, et n’ont pas été admissibles alors que c’était la dernière année où ils pouvaient le passer."
Intervention du SNUipp : Vous avez donné des moyens depuis plusieurs années et maintenant vous les récupérez !!! L’IA confirme.

8 - La question se pose pour globaliser la brigade de remplacement : formation continue et congés maladies et peut être les ZIL sur Toulouse.
Intervention des syndicats. Débat sur nature différentes de postes de BD (remplacements et FC) : pas le même travail, durée des remplacements. BDFC marquent l’engagement de l’institution dans la FC.
Les ZIl et BD des circonscriptions toulousaines seront gérés par l’IA directement.
L’IA met en avant un problème de manque d’efficience des remplacements. Il signale une inégalité des absences de collègues selon les circonscriptions.
Il met à l’étude la possibilité d’intervention des ZIL sur toute la ville. Le SNU demande que si une modification des secteurs de ZIL allait au bout, ce soit annoncé avant le mouvement.

9 - l’IA annonce qu’à cette heure il prévoit plus de fermetures que d’ouvertures de classes.
Intervention des syndicats : où passe la croissance démographique ? Sans modifier les seuils, les classes vont être beaucoup trop pleines. Les seuils d’ouverture de 32 en maternelle sont trop élevés. Ceci explique qu’il n’y ait pas d’ouvertures alors qu’elles sont nécessaires.
Sur Toulouse, il y a au moins 6 situations où il pourrait y avoir ouverture en maternelle, et où la structure ne le permet pas. Mais ce n’est pas la seule explication. Ils s’interrogent...
Intervention des syndicats.

10 - Il gèlera des postes de brigades.
Intervention du SNU. Il ne peut encore nous dire combien.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois