Courriel AVS-EVS N°15

mardi 19 avril 2011
par  snu31
popularité : 3%

Sommaire : Stage syndical - Action des 12 et 13 avril - Outils pour agir - Manif 1er mai - 28 avril conditions de travail

Stage syndical le 7 juin

Vous trouverez sur notre site la présentation et les démarches à effectuer pour le stage syndical sur la précarité que nous organisons le mardi 7 juin au lycée Toulouse Lautrec à Toulouse. Participer à ce stage est un droit. Il faut cependant avertir l’administration au moins un mois avant. A vos plumes et informez les collègues.

Compte rendu de la délégation à l’IA du 12 avril et du rassemblement du 13 avril.

Présents : FCPE 31 – SE UNSA – SNUipp FSU Nous avons été reçus par Mme Merry I.E.N. adjoint à l’IA et M. Pailhe Belair secrétaire général.

  • Quelle déclinaison des annonces présidentielles et ministérielles sur les emplois aidés ?
    Il va y avoir deux vagues de recrutement : une en avril, une en septembre. Au niveau académique, 140 CUI seront recrutés au 1er avril 2011 et 56 au 1er septembre 2011. Au niveau de la Haute Garonne, 62 CUI au 1er avril et 23 au 1er septembre 2011. L’administration précise qu’il s’agit de recrutements de CUI et que la priorité est maintenue sur le recrutement en faveur de l’accompagnement du handicap. Les aides administratives ne seront pas prioritaires.
  • Que se passe-t-il avec les renouvellements de conventions par le collège Verfeil ?
    Le Conseil d’Administration du collège a voté un « plafond d’emploi » de 450 contrats. Ils sont autour de 410 aujourd’hui. Le solde est fluctuant compte tenu des non renouvellements, recrutements etc. Par ailleurs, le collège refuse tout renouvellement de contrats au-delà de 12 mois au motif que la législation sur les Indemnités Journalières en cas de maladie oblige à mieux indemniser. Or, ce n’est pas financé par le dispositif ! Le collège n’est pas en situation de faire face aux dépenses éventuelles. Mais cela va encore plus loin désormais puisque le collège refuse les renouvellements dès après les 6 premiers mois pour ne pas avoir à assumer l’obligation de formation attachée aux CAE-CUI, puisque sur cette première période, l’EN a obtenu une dérogation. Dans de nombreux autres cas, c’est l’absence de formation de 80 heures ou du stage d’immersion de 80 heures qui débouche sur le refus de renouvellement par Pôle Emploi. Dans les faits, les renouvellements de contrats deviennent exceptionnels sur le département. L’administration nous dit négocier un assouplissement du cadrage préfectoral et ministériel pour pouvoir passer des CAE-CUI de 12 mois. Nous y sommes favorables mais la question des 12 mois suivants et de la pérennité des emplois reste entière.

D’après M. Pailhe Belair, la situation va rester très tendue jusqu’en septembre prochain au moins.
Là-dessus au moins, on est d’accord avec lui !

Déclaration du SNUipp au rassemblement du 13 avril

Rassemblement à l’appel de : FCPE 31, SE UNSA, FERC FO, Sud éducation, SNUipp-FSU 31

Le SNUipp a insisté sur le caractère choquant de la situation. Aujourd’hui en Haute Garonne, 139 enfants attendent une AVS pour pouvoir être scolarisés et on refuse les renouvellements de contrats à des collègues qui ont acquis une expérience professionnelle, se sont insérés dans les équipes. La gestion des emplois aidés est une usine à gaz qui ne répond à aucun de ses objets.

Le premier est la réinsertion dans l’emploi. C’est un échec massif et les collègues sortent du dispositif dans une situation souvent plus difficile que celle qu’ils avaient avant d’y rentrer !

Deuxièmement, viennent ensuite les conditions de rémunération, la durée des contrats, le non respect des obligations liées à l’insertion, l’absence de transparence avec les multiples niveaux de décisions et de blocages (Préfecture de région, Préfecture départementale, Pôle Emploi, ASP, DIRECCTE, Education Nationale, établissement recruteur).

Troisièmement, l’éducation nationale n’assure pas dans de bonnes conditions sa mission d’inclusion des élèves à besoin particulier. Le dispositif CAE-CUI engendre une instabilité chronique, entraîne un gaspillage d’énergie permanent, fragilise les équipes et n’est pas une réponse acceptable pour les élèves et leurs familles.

Nous demandons que l’Education Nationale arrête de se servir de la misère sociale pour faire face à ses missions. Il faut recruter des personnels statutaires, au niveau de qualification reconnu.

Dans l’immédiat, nous invitons tous les personnels à dénoncer les dysfonctionnements, à organiser avec les parents d’élèves les mobilisations autours des non renouvellements. Cette situation scandaleuse de bien des points de vue doit être combattue avec opiniâtreté et détermination !

Voici le lien pour visionner le reportage de TLT sur le rassemblement
http://www.wat.tv/video/tlt-jt-13-0...

Non renouvellements : continuons à dénoncer !

Vous trouverez sur le site de l’ODEP31 (Observatoire de l’Ecole Publique) le kit d’outils (courriers aux élus, à l’IA, motion, communiqué, pétition...) pour agir aux côtés des personnels précaires dont les emplois sont menacés. Il est particulièrement important de dénoncer tous les dysfonctionnements du dispositif liés à la précarité.

Jeudi 28 avril : Journée unitaire pour l’amélioration des conditions de travail

Rassemblement à 12h à la Préfecture Place St Etienne

Le 1er mai à Toulouse

Cette année, la solidarité avec les mouvements d’émancipation des peuples du Maghreb et du Moyen orient est au coeur de cette journée importante de mobilisation des travailleurs de tous les pays. Nous appelons tous les collègues qui le peuvent à y participer.

Dimanche 1er mai Manifestation 10h30 Place Arnaud Bernard à Toulouse

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois