CR Du CHSCT du 15/10

jeudi 15 octobre 2020
par  snu31
popularité : 33%

Compte-rendu du CHSCT du 15 octobre 2020 : DIRECTION / CONDITIONS DE TRAVAIL DES AESH / CONSTELLATIONS / ÉLÈVES HAUTEMENT PERTURBATEURS

Direction d’école

A l’issue du GT du 8 octobre, un courrier doit parvenir aux écoles avant les vacances. Le DASEN a présenté le projet de lettre en conseil d’IEN. Objectifs poursuivis :

  • alléger les tâches.
  • mettre en place un interlocuteur privilégié au niveau départemental (référent directeur d’école), dont les missions sont à définir. Ce référent devra veiller à ce que le nombre de mails soit limité (principe d’une lettre électronique hebdomadaire qui regrouperait tous les messages de la DSDEN).
  • créer un outil commun à tous, accessible via internet, qui permettra aux collègues en charge de direction de retrouver les documents nécessaires.

La position de la FSU Il n’est pas acceptable d’être associé.es au niveau décisionnel, à ces "mesures exceptionnelles pour la direction" alors que nous n’avons jamais été invité.es, et ce malgré nos demandes, à ces réunions. Si les OS ont sollicité des directeurs.trices, on ne peut pas considérer que ce GD soit une émanation de la CAPD, les équilibres de représentativité n’étant même pas respectés, les collègues présent.es n’y étant pas en tant qu’élu.es du personnel.

Pour la FSU, le cadre de discussion contraint sans moyens pour le fonctionnement de l’école ne permet pas d’engager une réflexion à la hauteur des enjeux (décharge supplémentaire, emplois administratifs d’aide à la direction ou formation).

Notre article : Direction, priorité aux véritables urgences PAR LA

Compte-rendu du GT départemental du 6/10PAR LA

Conditions de travail des AESH

La mise en place à marche forcée des PIAL a des incidences importantes, et les conditions de travail des AESH sont fortement dégradées. Le Dasen reconnaît que la mise en place trop rapide dans certains PIAL a pu mettre à mal les personnels. Mais il rappelle que la mise en place des PIAL n’est pas optionnelle (commande ministérielle pour 2021). Ce dispositif doit lui permettre de répondre aux besoins d’accompagnement des élèves du département (800 élèves notifiés non accompagnés), et lui permettre une lisibilité sur les moyens à sa disposition. Le Dasen a engagé des moyens, 4 ETP, pour la réussite de cette première étape (25 PIAL couvrant 50% du territoire). Le redéploiement des moyens d’accompagnement doit cependant se faire sans brutalité.

La position de la FSU Il s’agit bien avec ce dispositif « d’optimiser les ressources AESH » et d’engager une mutualisation à outrance au détriment d’un accompagnement de qualité. Accompagnement de plus de 4 élèves, changements brutaux d’affectation, allongement des durées de transport, perte de sens des missions… cette situation est inadmissible, et démontre un certain mépris des conditions d’exercice du métier et le peu de cas fait de l’ambition d’une inclusion.

Pour la FSU, les PIALS ne sont pas une bonne réponse à une inclusion de qualité. Il faut continuer à revendiquer un plan de formation et de qualification solide et la création d’emplois publics pérennes avec un vrai statut de la fonction publique et un véritable salaire.

Notre article La colère monte autour des PIAL, construisons la mobilisation ICI

Constellations

Suite aux nombreuses remontées des collègues, sur les difficultés sanitaires et les conditions de mise en place de la formation en constellation, les représentant.es des personnels ont proposé au CHSCT un avis dénonçant ces conditions, et demandant la suspension du dispositif. L’avis a été voté à l’unanimité par les représentants des personnels. Sur le sujet, le DASEN nous a dit que cela ne relevait pas de sa compétence, le principe étant national.

La position de la FSU Depuis septembre, le SNUipp-FSU 31 a dénoncé la mise en place à marche forcée des formations en constellation et rappelé que ce dispositif était hors sol ; dans la période, les préoccupations des collègues sont ailleurs. Tant du point de vue sanitaire (difficultés de respect des gestes barrière…), que du point de vue pédagogique (non choix des thèmes, collègues désignés d’office…) ou de sa mise en œuvre (manque de moyens de remplacement, temps supplémentaire de travail en plus des ORS…), le risque de dégradation des conditions de travail et de santé des enseignants du 1er degré est important.

Voir notre article Les Constellations ... sans les étoiles.sur notre ICI

NOTRE ENQUETE sur mise en place des constellations PAR LA

Élèves hautement perturbateurs

Les élèves "hautement perturbateurs" sont un sujet majeur. Le DASEN réfléchit à une réponse adaptée à cette problématique. Il reconnaît la solitude des collègues sur le terrain et déplore le manque de réactivité des solutions existantes (protocole situation complexes). Il faut des moyens (pour l’accompagnement, une présence humaine) : un personnel dédié, formé. La circonscription lui semble être la bonne échelle. Le Dasen veut une cohérence sur l’ensemble des moyens, avec un pilotage départemental. Le collectif (ensemble des "référent.es") pourrait être rattaché à l’IENA, cela reste à définir. Le DASEN souhaite nommer quelqu’un pour prendre en charge ce projet. Un point sur l’état des lieux sera présenté au CHSCT de décembre.

La position de la FSU La multiplication des élèves hautement perturbateurs est pour nous un effet collatéral et conjugué d’une inclusion à marche forcée et de la disparition des RASED. Depuis de nombreuses années, le SNUipp-FSU 31 défend les écoles confrontées à ces situations. Elles ne sont jamais neutres pour les personnels, souvent le traumatisme est fort : grosse dépense d’énergie, classe/école perturbées, agressions verbales, coups reçus, énorme sentiment d’échec... Les établissements n’ont pas connaissance de tous les dispositifs existants. Une clarification est indispensable (organigramme envoyé dans toutes les écoles). Nous avons rappelé que les personnels en circonscription ont déjà des missions et qu’il ne saurait être question de leur en rajouter. Le dispositif ressemble beaucoup à ce que faisait les RASED, décimés dans notre département : formation, proximité, réactivité ! Notre demande de rétablissement des postes RASED autant que de besoin est d’autant plus légitime.

Pétition nationale RASED PAR LA


Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois